The Great Northern, un hotel «ferroviaire» à Londres

© DR

Première impression : 8,6/10

C’est assez magique d’arriver chez soi dès le bout du quai. Et de se sentir empoigné par la ville. Alors le Great Northern Hotel, immense, planté à la sortie de la gare de Saint Pancras, a quelque chose d’une retrouvaille. Écho du glamour de l’ère du rail, la bâtisse dévoile son imposante façade dont la rectitude est agrémentée par quelques pilastres et des bow-windows : pas de doute, nous sommes en Angleterre, à Londres, plus précisément dans le quartier de Kings Cross. Autre héritage, la brique qui vient réchauffer l’ensemble. A l’intérieur, c’est la même mélodie : point de fleurs ni de rayures, Laura Ashley n’est qu’un souvenir. Tout est flambant neuf, épuré et contemporain. Entre tradition et modernité, le Great Northern Hotel nous rappelle que Londres est une ville historique mais toujours moderne. Émane de la douceur du lieu une mélodie de rock anglais : joyeuse, solide et profonde. Le bois, au sol et sur les murs, respire et n’enferme rien, au contraire. Les couloirs sont larges et lumineux, les escaliers généreux, les moquettes profondes, la décoration sublime, la classe totale.

Le point fort : Les chambres 8,8/10

Elles sont 88 et répondent au nom de “Couchette”, “Edwardian”, “Heritage” et “Victorian” rooms. De la plus petite à la plus vaste. La “couchette” a quelque chose d’adorable et de rassurant, pour qui n’est pas agressé par l'exiguïté d’un lieu. Les autres, aussi chics et luxueuses, offrent plus d’aisance. Toutes ont en commun...


Lire la suite sur ParisMatch