Le top 10 des légumes d’été bons pour la santé

Plus sa peau tire sur le violet foncé, plus elle intègre d’acide phénolique, d'anthocyanine et de nasunine, des antioxydants qui combattent le stress oxydatif, véritable accélérateur des maladies cardiovasculaires. Et contrairement à l’étiquette d’ennemie de la ligne qu’on lui prête, elle est peu calorique (32 kcal/100 g). Son seul défaut ? Elle absorbe l’huile et les sauces grasses lorsqu’elle baigne dedans. Préférez-la cuite à la vapeur ou grillée à la plancha.

Peu calorique, riche en eau et en fibres, il possède de nombreux atouts, dont un de taille : son taux de protéines est plus élevé que celui des autres légumes frais. Ainsi, on a tout intérêt à l’associer à une poêlée de légumineuses (lentilles corail, haricots secs…) pour un plat riche en protéines végétales, amies des muscles.

Une portion de 100 g contient 126 mg de vitamine C, ce qui couvre largement les besoins quotidiens recommandés. Bye-bye la fatigue et la baisse d’immunité ! Bon à savoir : la quantité de vitamine C augmente dans la chair et la peau à mesure que le mûrissement s’opère. Ainsi la teneur est presque deux fois plus élevée dans un poivron rouge que dans un poivron vert ou jaune.

Avec 16 kcal/100 g au compteur, voilà le légume minceur par excellence, à condition de ne pas la frire ou la garnir avec des farces trop grasses ! Elle a en outre des propriétés anti-rétention d’eau grâce à sa teneur en fibres, en vitamine C et potassium diurétique.

Savez-vous pourquoi on le retrouve systématiquement dans (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles