Trois questions à se poser pendant Mercure rétrograde

©Pexels/Canva

Non, Mercure rétrograde n’est pas qu’une succession de mauvaises nouvelles. Il faut simplement apprendre à adopter d’autres points de vue. C’est du moins le défi que vous lance la planète de la communication. MacGyver, voici votre guide de survie.

Mercure n’est pas la seule planète qui rétrograde. Pourtant, avec elle, c’est toujours la même histoire. Bouclez vos ceintures, faites des sauvegardes de vos ordinateurs et de vos téléphones, pensez à vérifier deux fois que vous avez bien validé votre réservation et surtout, par pitié, réfléchissez avant de parler et d’agir. Pourquoi tant de haine ? Simplement parce que trois fois par an, Mercure décide de partir en roue libre et de jouer à la roulette russe avec votre quotidien. Relativisons et voyons le bon côté des choses, l’astrologie n’a rien de fataliste et vous êtes la seule capitaine à bord. Il est donc très facile de survivre à cette période, sans crainte et sans peur, en se posant les bonnes questions. Explications.

Qu’est-ce que Mercure rétrograde ?

Avant de partir sur vos grands chevaux, voici une piqûre de rappel. Mercure rétrograde est un phénomène astrologique récurrent. Tous les 88 jours environ, soit trois fois par an en moyenne, la planète de la communication et de l’intellect change de trajectoire. Il n’est pas rare d’entendre les astrologues dire que Mercure est en recul ou qu’elle fait demi-tour dans le ciel. Dans les faits, que nenni. C’est une simple illusion d’optique liée à la déviation de son orbite. Plus concrètement, durant cette période, la planète invite chacun à revoir sa copie. De petites turbulences sont alors à prévoir. Perte d’objet, oublis, incompréhension voire même...

Lire la suite de l'article sur Elle.fr

A lire aussi