TSH ultra-sensible : bas, élevé, taux normal, analyses sanguines, quand s’inquiéter

Connue en français sous le nom de thyréostimuline, cette hormone est sécrétée par l’hypophyse, petite glande située à la base du cerveau. Son rôle est de réguler et de stimuler la sécrétion d’hormones d’origine thyroïdienne. La TSH ultra-sensible correspond à un dosage très précis de la TSH. Ce dosage permet de détecter une éventuelle hyper ou hypothyroïdie.

La TSH ou thyréostimuline, est une hormone sécrétée par la partie antérieure de l’hypophyse. Son rôle majeur est de stimuler la sécrétion d’hormones thyroïdiennes, lesquelles interviennent dans le métabolisme du corps, tout comme dans le niveau d’énergie de ce dernier. Il est important de réaliser des dosages hormonaux pour s’assurer du bon fonctionnement de la thyroïde. Ces dosages, grâce au développement des techniques modernes, peuvent désormais être réalisés lors d’une prise de sang de façon ultraprécise au 1/1000e de micro-unités internationales par millilitre. On parle alors de TSH ultra-sensible. Une TSH ultra-sensible normale pour une personne adulte se caractérise par un taux de TSH situé entre 0,270 et 4,000 µUI/ml (ou mUI/L). Si le taux de TSH ultra-sensible est inférieur à la normale, c’est-à-dire inférieur à 0,03 mUI/L, alors on est en présence d’une hyperthyroïdie. C’est-à-dire que la thyroïde travaille trop et donc sécrète trop d’hormones thyroïdiennes.

À contrario, si le taux de TSH ultra-sensible est élevé, c’est-à-dire supérieur à 4 mUI/L, alors on a affaire à une hypothyroïdie. Dans ce dernier cas, la thyroïde (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles