Publicité

Vélo, trottinette : peuvent-ils circuler sur le trottoir ?

Les moyens de transport alternatifs, comme le vélo, la trottinette ou le monoroue électrique, sont de plus en plus répandus en ville. S’ils sont plébiscités car ils permettent de se déplacer rapidement et sans polluer, la question de leur place sur la chaussée divise. En effet, de nombreux usagers utilisent les trottoirs comme des voies dédiées, ignorant souvent s’ils doivent circuler sur les routes classiques ou sur les pistes cyclables. Pourtant, l’Administration française a mis en place des règles spécifiques précises pour ces modes de transport.

En plus des piétons, les personnes en fauteuil roulant sont autorisées à circuler sur les trottoirs, d'après le code de la route. Il en va de même pour les personnes qui circulent à rollers ou en skateboard. Cela vaut également pour les trottinettes sans moteur, quel que soit l’âge de l’utilisateur. Cependant, il ne faut pas dépasser la vitesse de 6 kilomètres par heure. À noter que le port du casque est conseillé, que les usagers doivent emprunter les passages piétons et respecter la signalétique dédiée.

Pour les trottinettes électriques, les textes en vigueur stipulent que les usagers doivent emprunter les pistes cyclables dans la mesure du possible. S’il n’y en a pas, ils peuvent rouler sur les routes où la vitesse est limitée à 50 kilomètres par heure. Néanmoins, certains maires peuvent autoriser par décret la circulation des trottinettes électriques sur les trottoirs.

Les vélos sont considérés par la loi comme des véhicules. Ils (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite