Publicité

Les Vagues : Yaël Braun Pivet, première présidente de l'Assemblée nationale

Elle est l’invitée de notre podcast « Les Vagues ». Première femme présidente de l’Assemblée nationale, elle se livre au micro de Marion Ruggieri.

À l’occasion de notre podcast, elle nous reçoit dans son bureau, à l’hôtel de Lassay, qui jouxte l’Assemblée nationale. Une vue qui embrasse la capitale, telle qu’on ne la voit jamais : la Seine, le pont de la Concorde, illuminé à cette heure, et, derrière, la fameuse place et son obélisque. Yaël Braun-Pivet, première femme à diriger l’Assemblée nationale, quatrième personnage de l’État, demande un thé, il est tard, et quelque chose à grignoter : « La fatigue, dit-elle. Il faut se méfier, ici tout le monde prend cinq kilos en une année ! » Heureusement, être mère de cinq enfants et présider 577 députés, c’est vraisemblablement du sport... D’abord avocate, puis responsable d’une antenne des Restos du Cœur, Yaël Braun-Pivet a eu plusieurs vies avant d’entrer en politique. Sa force, elle la tient des femmes de sa famille : une grand-mère qui a fui l’Allemagne nazie, une mère placée à la Ddass. Mais aussi des voyages, qui l’ont obligée à se reformer, et l’ont habituée à se sentir partout à sa place.

Lire la suite de l'article sur Elle.fr

A lire aussi