Vanessa Paradis : « Je suis une bonne élève »

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
·2 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

L’actrice crée l’événement de cette rentrée en jouant pour la première fois au théâtre dans « Maman », une pièce écrite et mise en scène par Samuel Benchetrit. Elle se réjouit d’être, chaque soir, sur la scène d’Edouard-VII, à Paris, comme elle nous le confie. Fine et solaire, elle a toujours cette volonté de fer des plus grands.

Maman est la première pièce que vous jouerez au théâtre. Est-ce une envie de longue date ?
Vanessa Paradis -
J’en rêvais, et plus encore d’une création, pour ne pas reprendre quelque chose de trop marqué par des compositions passées. Samuel Benchetrit a écrit cette pièce merveilleuse pour moi et la met en scène. On y retrouve le ton incroyable de ses films et de ses livres, cette écriture qui mêle le réel, l’absurde, l’humour, la tendresse, la poésie et une profonde humanité. Tous les rôles sont magnifiques, y compris ceux de mes partenaires : Eric Elmosnino, Félix Moati et Gabor Rassov.

C’est une expérience assez dingue pour une première fois, car les projets qui vous emballent à ce point dès les tout premiers mots sont rares. Je n’en revenais pas de ce que je lisais et que cette proposition me soit faite. C’est un vrai cadeau ! L’été a été très studieux pour être à la hauteur. Je me suis arrêtée seulement dix jours, car les autres semaines ont été consacrées aux répétitions.

Cette pièce s’appelle Maman. Comment résonne-t-elle en vous ?
Vanessa Paradis - « Maman », c’est un mot qui parle à tout le monde, même s’il résonne différemment en chacun de nous. Maman, c’est celle que l’on a, celle que l’on aimerait être, parfois celle dont on rêve... Il n’évoque pas la même chose selon l’enfance et l’éducation que nous avons reçue....

Lire la suite sur Femina.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles