Variole du singe : la Commission européenne achète plus de 100 000 doses de vaccin

©Getty Images / bymuratdeniz

Mardi 14 juin, la Commission européenne a annoncé avoir passé un contrat portant sur l’achat de plus de 100 000 doses de vaccin contre la variole du singe. Décryptage.

Un contrat a été conclu entre la Commission européenne et la société danoise Bavarian Nordic, ce mardi 14 juin. Au total, 109 090 doses de vaccin de troisième génération contre la variole du singe ont été achetées. Un achat groupé qui s’inspire de celui des vaccins anti-Covid, mais qui résulte en des quantités bien moindres. Le montant de la transaction n’a quant à lui pas été dévoilé.

À lire aussi >> 1 000 cas de variole du singe : l’OMS craint que le virus s’installe dans les pays non endémiques

La variole du singe reste une source de préoccupation importante

Ce vaccin, commercialisé sous le nom d’Imvanex, est autorisé en Europe depuis 2013. Il est indiqué contre la variole chez les adultes. Afin d’éventuellement étendre son utilisation contre la variole du singe, le régulateur européen du médicament (EMA) a annoncé début juin avoir entamé des discussions avec Bavarian Nordic, fabricant du vaccin contre la variole humaine, éradiquée depuis maintenant 40 ans.

Si la plupart du temps cette maladie est bénigne, sa diffusion aujourd’hui en dehors des zones épidémiques inquiète. En effet, la variole du singe est désormais présente dans 19 pays États membres notamment ainsi qu’en Norvège et en Islande. C’est pourquoi le Centre européen de contrôle et de prévention des maladies a recommandé une vaccination post-exposition précoce pour prévenir la maladie ou rendre son évolution moins grave, rappelle...

Lire la suite de l'article sur Elle.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles