Vente aux enchères en ligne : comment ça marche ?

© Getty Images/iStockphoto

En novembre dernier, à New York, la collection d’art du cofondateur de Microsoft, Paul Allen, a rapporté 1,6 milliard de dollars aux enchères. Loin de ce chiffre record, les 450 maisons de ventes françaises proposent chaque jour au plus offrant toutes sortes d’objets à des prix souvent abordables. Depuis le confinement, la plupart des commissaires-priseurs se sont mis au numérique et leurs acheteurs peuvent enchérir depuis leur canapé. Et ça marche : ils font aujourd’hui 75 % de leurs ventes sur Internet.

Les ventes aux enchères ne sont pas réservées aux collectionneurs aguerris. On y trouve un bric-à-brac d’objets plus ou moins cotés : tableaux, meubles et décoration de toutes les époques, bijoux, livres et jouets anciens, grands crus… Fixé par le commissaire-priseur, le prix de départ est souvent faible, laissant espérer des aubaines. Aux lots vendus par les particuliers, majoritaires, s’ajoutent les biens saisis ou confisqués par la justice et la douane.

Et aussi. Sur encheres-domaine.gouv.fr, l’Etat organise une centaine de ventes par an. Y sont proposés les biens dont les collectivités publiques ne veulent plus ou provenant de successions vacantes : meubles, voitures, bijoux… Vous y trouverez même des maisons et des terrains.

Pour transmettre leurs enchères en ligne, les maisons de ventes passent par les plateformes Interencheres, Drouot.com, Auction et Invaluable. Il suffit de s’y inscrire et de cliquer sur le bouton "enchérir". Le règlement se fait par prélèvement ou par (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite