Publicité

Villas, assistants, robes : Charlène de Monaco dépensière ? Les révélations sur sa dotation d'1,5 million d'euros

Une enquête explosive qui fait trembler les couloirs feutrés du Palais. Le 22 janvier 2024, Le Monde a publié un long travail d'investigation concernant la famille princière de Monaco, et plus spécifiquement les dépenses de ses membres en partie puisées sur le budget du richissime micro-État. Les carnets de Claude Palmero, ex-administrateur de biens du prince Albert II, contiennent des informations secrètes et privées qui en disent long sur le train de vie de la principauté. Cette enquête intervient alors que le comptable, accusé de corruption et prise illégale d'intérêts – ce qu'il conteste –, a été remercié en juin 2023, après plus de 20 ans de service auprès du souverain monégasque. Dans ses notes révélées par nos confrères, on constate que ce fameux Claude Palermo s'est à plusieurs reprises inquiété des montants alloués à Charlene de Monaco, qui aurait perçu une dotation d'environ 1,5 million d'euros en 2023, contre "15 millions d'euros pour 7,5 millions d'euros de dotation", entre 2011 et 2019.

D'après Le Monde, la dotation de Charlene de Monaco aurait augmenté de 250.000 euros en 2016, contre 175.000 euros pour Caroline et 140.000 euros pour Stéphanie. Quelles sont les dépenses évoquées dans les carnets ? "SAS princesse Charlène souhaite acheter des robes, je lui ai indiqué qu’il n’y avait pas de budget pour ça, dépense privée", a noté Claude Palermo. En avril 2016, l'ancienne nageuse sudafricaine aurait réclamé 77.000 euros en liquide, ce que le comptable estimait "moins (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite