Les violences conjugales ont augmenté de 10% en 2020

·1 min de lecture

Selon le ministère de l’Intérieur, 159 400 personnes ont été victimes de violences conjugales en 2020 soit une hausse de 10% sur un an. 

Les services de police et de gendarmerie français ont enregistré l'année dernière une hausse de 10% des violences conjugales, dont ont été victimes 159 400 personnes, a annoncé lundi le service statistiques du ministère de l'Intérieur. 

Lire aussi >>> Violences conjugales : leur chemin chaotique vers la liberté

Environ 87% de ces victimes sont des femmes, soit 139 200, une proportion stable par rapport à 2019, selon ces chiffres du ministère qui ne prennent pas en compte les homicides. Selon l'étude de la Délégation aux victimes sur les morts violentes au sein du couple, 125 victimes ont été tuées par leur partenaire en 2020 contre 173 en 2019. Les victimes sont très majoritairement des femmes, elles étaient 102 en 2020 et 146 en 2019.

En 2021, ce sont 101 femmes qui ont été tuées par leur conjoint ou ex-conjoint d’après le dernier décompte du collectif #Noustoutes datant du 16 novembre dernier. 

Des violences conjugales « peu fréquemment suivies de plaintes »

Parmi les 159 400 victimes de violences conjugales, un peu plus de 3% d’entre elles, des femmes dans leur écrasante majorité, ont porté plainte pour viol ou agression sexuelle par leur conjoint l’année dernière. Le ministère de l’Intérieur précise que « les violences conjugales sont peu fréquemment suivies de plaintes, en particulier lorsqu'il s'agit d'agressions à caractère sexuel ». Selon l’enquête Cadre de vie et sécurité de l'Insee, seules 27% des victimes se sont...

Lire la suite de l'article sur Elle.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles