40 % des Européennes sont en couple avec leur ancien amant

E.R.
·1 min de lecture

L’infidélité permet, parfois, de trouver le grand amour. Selon le dernier Observatoire Européen de l'Infidélité Féminine de l’Ifop*, près de la moitié des Européennes sont actuellement en couple avec celui qui était, à l’origine, leur amant.

Les relations adultères, une simple passade liée à un désir charnel ? Pas si sûr. Selon le dernier Observatoire Européen de l'Infidélité Féminine réalisée par l'Ifop pour Gleeden, 40 % des femmes du Vieux Continent sont actuellement en couple... avec leur ancien amant ! Un phénomène qui étonne peu François Kraus, directeur du pôle « Genre, sexualités et santé sexuelle » à l’Ifop : « L’infidélité ne devrait pas être perçue seulement comme une expérience uniquement motivée par la recherche du plaisir individuel ; elle peut aussi constituer une période transitoire visant au renouvellement du partenaire ayant vocation à avoir sa place dans un cadre relationnel stable ».

A découvrir également : Infidélité : ces 5 choses qui poussent certaines femmes à tromper

Les deux tiers des femmes infidèles ne regrettent pas de l'avoir été

Le fait que de nombreuses relations extraconjugales aboutissent, finalement, à la formation de véritables couples permet-il à celles qui ont été infidèles de ne pas déplorer leur incartade ? Près des deux tiers d'entre elles (64 %) ne regrettent pas, en tout cas, d'être allées voir ailleurs. La proportion culmine même à 71 % chez les plus de 50 ans, pour redescendre à 50 % chez les moins de 35 ans. L'infidélité pourrait même être l'occasion, pour certains, de mener une véritable prise de conscience au sujet de leur couple : selon une enquête plus récente**, 42 % des Français...

Lire la suite sur Femina.fr

Ce contenu peut également vous intéresser :

A lire aussi