Affaire conclue - "Des amateurs", "Bande de guignols les acheteurs", "Ce sont vraiment des brocanteurs de déchetterie" : Une affaire non-conclue provoque l’incompréhension sur la Toile

Ce mercredi 11 janvier, une affaire non-conclue dans l'émission
Ce mercredi 11 janvier, une affaire non-conclue dans l'émission "Affaire conclue" a provoqué l'incompréhension des internautes. Capture écran France 2.

Ce mercredi 11 janvier, dans "Affaire conclue", les téléspectateurs ont assisté à une "affaire non-conclue". En effet, le prix proposé par les acheteurs était bien loin de celui de l'estimation et un vendeur est reparti avec son objet. Cette séquence a provoqué l'incompréhension sur Twitter.

"Affaire conclue" est l'une des émissions préférées des Français. Chaque jour de la semaine, Sophie Davant anime deux numéros. Et ce mardi 10 janvier, ce programme a également été diffusé en prime time, offrant une triple dose d'"Affaire conclue" aux téléspectateurs. Néanmoins, ce prime exceptionnel n'a pas fait l'unanimité auprès des internautes. La production avait retenu des objets d'exception, qui ont rendu hommage au XXe siècle. Qui dit objets de collection dit bien évidemment prix astronomique. En un rien de temps, les quatorze acheteurs présents pour l'occasion ont fait grimper les enchères. Des oeuvres ont été vendu plusieurs milliers d'euros, de quoi donner le tournis aux abonnés de Twitter. D'ailleurs, de nombreux internautes ont déploré le côté trop "onéreux" des objets en cette période de crise. "Les pauvres, vous pouvez aller vous coucher", a ainsi critiqué un Twitto.

VIDÉO - (Re)découvrez les moments phares de la vie de Sophie Davant :

Des abonnés du réseau social à l'oiseau bleu ont alors fait savoir qu'ils préféraient de loin les quotidiennes, avec des objets plus "accessibles". Et ce mercredi 11 janvier, les téléspectateurs ont été servis. Sophie Davant était de retour avec les experts en art, ainsi que les commissaires-priseurs. Une fois de plus, il y en avait pour tous les goûts. Entre des peintures, des sculptures, de la vaisselle signée Hermès ou bien un portemanteau des années 1950, les acheteurs ne savaient plus où donner de la tête. Et la plupart des vendeurs d'un jour étaient ravis de participer à "Affaire conclue" afin de réaliser de bonnes affaires... À l'exception d'un candidat, qui est finalement reparti avec son objet.

"Ils essaient souvent de gruger les personnes âgées et timides"

Nick a fait le déplacement jusqu'aux studios d'"Affaire conclue" afin de vendre un buste qui a conquis, à la fois Sophie Davant, mais également la commissaire-priseuse. Comme l'a notifié Delphine Fremaux- Lejeune, il s'agit d'une réédition d'un buste d'Auguste Rodin, en biscuit, c'est-à-dire en faïence non émaillée. Ce buste de Suzon a finalement été estimé 2 500 euros par la commissaire-priseuse, un prix jugé convenable par le vendeur. Cependant, en arrivant en salle des ventes, l'objet n'a pas provoqué l'effet escompté. En effet, les antiquaires ont proposé des offres ne dépassant pas les 500 euros. Pour eux, cette oeuvre ne valait pas plus. Face à la déception de Nick, Aurore lui a proposé de réaliser une "affaire non-conclue", ce que le vendeur a accepté. Il est ainsi reparti avec son buste, qu'il avait hérité de son compagnon. En découvrant cette séquence, les internautes sont restés estomaqués. Une vague d'incompréhension a alors gagné Twitter. Pour les Twittos, cet objet n'a pas été surestimé et certains ont qualifié les acheteurs "d'amateurs", voire même de "guignols".

Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.
Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.
Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.
Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.
Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.
Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.
Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.
Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.
Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.
Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.
Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.
Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.
Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.

Ce contenu pourrait également vous intéresser :