Affaire conclue - "Encore un !", "Ça faisait longtemps !", "Quelle surprise !" : l'objet apporté par un vendeur exaspère les téléspectateurs

Dans
Dans "Affaire conclue", un vendeur anonyme est venu avec un vase qui a exaspéré les fidèles de l'émission. (Capture d'écran France 2)

Des téléspectateurs lassés ? Ce mardi 10 mai, lors du second numéro d'"Affaire conclue" diffusé sur France 2, les téléspectateurs ont assisté à la vente d'objets aussi insolites qu'esthétiques. Les vendeurs anonymes sont ainsi venus à l'émission avec un mystérieux porte-parapluie, une sublime sculpture signée Igor Mitoraj ou encore un buste publicitaire en terre cuite pour promouvoir Christian Dior. Mais un objet, apporté par un habitué de l'émission prénommé Marc, a particulièrement retenu l'attention des téléspectateurs : un petit vase signé Émile Gallé. Visiblement, ce nom revient beaucoup trop régulièrement dans l'émission.

Trop de Gallé tue le Gallé ! Ce mardi après-midi, comme toujours dans "Affaire conclue", les vendeurs anonymes s'enchaînent en salle des enchères et, après l'expertise animée par les commissaires-priseurs et Sophie Davant, espèrent tirer de bons prix de leurs objets. Benjamin est le premier invité du second numéro d'"Affaire conclue" à se lancer. Cet éducateur spécialisé originaire des Hauts-de-France est venu à l'émission avec un mystérieux objet : un porte-parapluie très design, aux multiples encoches, signé Giancarlo Piretti. "Vous mettez ça dans une piscine, vous pouvez y mettre des verres pour prendre l'apéritif dans la piscine !" lance Sophie Davant.

Le vendeur suivant, Marc, aurait bien eu besoin de l'objet de son prédécesseur : il s'est en effet rendu à l'émission sous la pluie, équipé d'un parapluie ! Anciennement préleveur d'eau à Paris, ce retraité originaire de Normandie est également venu avec un objet pouvant recevoir de l'eau : un mini-vase. L'homme était déjà venu à "Affaire conclue" pour vendre une banquette de bus parisien des années 1950. Cette fois-ci, Marc est revenu avec ce petit vase appartenant à sa cousine. "On reconnaît la signature" explique Sophie Davant à Patricia Casini-Vitalis, experte et commissaire-priseur de l'émission. En effet, le vase en question est signé "Émile Gallé". Né en 1846 et décédé en 1904, Émile Gallé est un maître verrier, ébéniste et céramiste français de l'Art nouveau. Il est également le fondateur de l'École de Nancy, fer de lance de l'Art nouveau en France.

VIDEO - Découvrez la Minute de Sophie Davant

Ce mini-vase en pâte de verre au ton violine / aubergine, daté de 1920/1930, a été expertisé 300 euros par Patricia Casini-Vitalis. Il a finalement fait le bonheur de Christophe Servant, nouvel acheteur de l'émission, pour 220 euros. "Le vase m'a vraiment séduit, que ce soit au niveau des détails, des motifs, des textures, des couleurs. C'est une très belle pièce. Ce qui m'a plu, c'est qu'il avait une signature assez connue, même si ce n'est pas un exemplaire artisanal très coté" confie l'expert dans les meubles design à propos de sa toute récente acquisition. Cette vente semble être la énième vente d'un objet signé Émile Gallé dans "Affaire conclue". À tel point qu'un téléspectateur a même estimé que l'émission serait devenue "le rendez-vous de tous ceux qui souhaitent se débarrasser de leurs vases Gallé" !

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles