Allergie aux pollens : la quasi-totalité des départements français touchés par l’alerte rouge aux graminées

Le nez qui coule, les yeux qui piquent, le palais qui gratte… Les allergies aux pollens font rage depuis l’arrivée du printemps. Plusieurs départements français sont régulièrement placés en vigilance rouge par le Réseau National de Surveillance Aérobiologique (RNSA).

Bouleau, peuplier, chêne... Il existe plusieurs types d'allergies aux pollens. La vigilance rouge de la carte du RNSA concerne les graminées. Ces plantes se rencontrent bien souvent le long des routes. Certaines d'entre elles, comme la fléole, le blé ou encore l’avoine, sont très allergisantes. Alors que la fin du mois de mai approche, le risque d'allergies est très élevé dans de nombreuses régions françaises. 90 départements ont ainsi été placés en vigilance rouge :

Grâce aux "conditions météorologiques très favorables", de "fortes concentrations" de pollens de graminées se dispersent dans l’air. Seules les “averses de pluie orageuses” pourront apporter temporairement, mais surtout localement, un peu de répit aux allergiques. Alors, quelles sont les prévisions pour la fin du mois de mai ?

Selon le dernier bulletin allergo-pollinique du RNSA, le risque d’allergie aux pollens de graminées restera élevé pendant plusieurs semaines dans une majorité des départements français. Les allergologues relèvent ainsi des “symptômes forts” liés à ces pollens.

Les pollens de chênes sont, eux, moins allergisants. Malgré leur présence dans l’air, le risque d’allergie ne dépassera pas le niveau moyen. Le RNSA met cependant en garde (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles