Publicité

Amour et sexualité des seniors: une étude de l’IFOP tord le cou aux idées reçues

Cette étude d’Ifop et de DisonsDemain diffusée auprès de 3000 personnes au mois de janvier 2023 montre que les personnes de plus de cinquante ans sont loins d’avoir fait une croix sur leur vie affective et sexuelle.

La France reste encore aujourd’hui le pays du romantisme par excellence. Pour preuve, 72% des 50-69 ans se déclarent romantiques. Ils sont même 73% parmi les 70 ans et plus. Durant la phase de séduction, ils sont 84% à trouver ce sentiment nécessaire et 82% à penser qu’il doit s’inscrire dans le quotidien. Partir en week-end en amoureux serait le summum du romantisme pour 94% des 50 ans et plus, 89% trouvent qu’une balade est un moment privilégié également et 82% se prononcent en faveur d’un diner aux chandelles. Par ailleurs, 36% des 50-69 ans estiment que c’est à l’homme de faire le premier pas.

Concernant les valeurs et idéaux politiques, 65% des 50 ans et plus sont plus attirés par des personnes étant engagées dans une cause, 59% par des personnes faisant des dons à des associations et 51% par des personnes militant dans une association. 41% des seniors se disent par ailleurs réfractaires à l’idée de s’engager dans une relation avec une personne ayant des idées politiques opposées aux leurs.

Sujet tabou par excellence, les seniors ne sont pourtant pas gênés par leur sexualité. En effet, ils sont 94% à déclarer être plus libres sexuellement aujourd’hui que lorsqu’ils avaient 20 ans. 39% d’entre eux ont eu des relations sexuelles au cours des douze derniers mois. 63% déclarent que les sentiments ne sont pas nécessaires pour avoir une relation sexuelle.

Les sites de rencontres sont à l’origine d’un quart des...

Lire la suite de l'article sur Elle.fr

VIDÉO - GALA VIDÉO - Charles Berling surprend sur sa sexualité : “J'ai été homosexuel, maintenant je ne le suis plus”

À lire aussi