Anti-pass sanitaire, Akhenaton (IAM) pousse un coup de gueule contre le gouvernement

·4 min de lecture
Getty

Anti-vaccin, anti-pass sanitaire, covido-scpetique... Samedi 17 juillet 2021, Akhenaton s'est emparé de Twitter pour dénoncer les récentes mesures prises par le gouvernement pour lutter contre la Covid-19. Une prise de parole du leader du groupe IAM qui a déçu ses fans.

"Vive la vie". Covido-sceptique, Akhenaton a pris la parole sur Twitter pour dénoncer l’extension du pass sanitaire, samedi 17 juillet 2021. Dans une vidéo partagée sur le réseau social, le leader du groupe IAM lance : "Je le répète et je le redis, avec le groupe IAM nous sommes contre le pass sanitaire, contre la vaccination obligatoire. Il en va de nos libertés et surtout de l'avenir de nos enfants. Ce sont des choses importantes". Philippe Fragione, de son vrai nom a poursuivi : "Nous aimerions que les gens qui ont tant de soi peu de confiance dans le corps médical prennent enfin la parole, que les journalistes qui vont dans un sens unique depuis un an et demi maintenant et qui ont une autre vue l'expriment aussi. Malheureusement, ces lois sont dangereuses pour tout le monde". Avant de clamer : "C’est ensemble qu'on trouvera des solutions. Vive la vie, vive l'amour, vive l’humanité". Un message conclu par les inscriptions : "Non à la vaccination obligatoire, non au pass sanitaire" et "Liberté, égalité, fraternité", sur fond "Tout ça dépend de nous en fait. Le monde saura ce qu'on en fait", les paroles de leur titre "Tout ce qu'on est".

Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.

Vidéo. (Re)découvrez le parcours du groupe IAM

Les fans déçus par les propos d'Akhenaton

La vidéo, relayée par le compte officiel du groupe de rap, a déçu plus d’un de leurs fans. "Quelle déception cette vidéo ! Des pays n'ont même pas de vaccin, encore moins gratuit. La culture n'a pas assez souffert qu'on souhaite revivre un énième confinement. La vaccination est le seul moyen d'y arriver", "C'est vrai que nos libertés n'ont pas été misent à mal avec les fermetures et les confinements... maintenant qu'on a les moyens de se protéger de cette merde, il serait intelligent de le faire afin de pouvoir jouir de notre liberté, justement…" ou encore "Le meilleur moyen de se débarrasser du pass sanitaire c'est que tout le monde soit vacciné ! Être antivax et anti-pass sanitaire n'est pas cohérent", peut-on lire parmi les nombreux commentaires.

Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.
Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.
Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.

Vidéo. Le coup de gueule d'Akhenaton après l’annulation des concerts-tests à Marseille

Les nombreux coups de gueule d'Akhenaton contre le gouvernement 

Ce n’est pas la première fois que le rappeur prend part au débat sur les nombreuses mesures pour lutter contre la Covid-19. En mai 2021, il a déploré "que dans l'ensemble de cette crise, le politique [ait] plus de poids que les scientifiques" après l'annulation du concert-test de son groupe. En août 2020, il avait déjà exprimé ses doutes quant à la menace du virus dans l'émission Culture Médias, sur Europe 1 : "Je doute de la vraie dangerosité de ce virus-là. Les docteurs qui sont à la télévision qui donnent depuis des mois des leçons à des très grands docteurs infectiologues sont des choses qui m'inquiètent un peu". Quelques semaines plutôt, il avait partagé son ras-le-bol après l'annulation du concert du collectif marseillais le 18 juillet au festival du Rocher à Pierrelatte dans la Drôme. "Il y a des grands discours à la télévision. On dit : 'Les festivals vont reprendre, les concerts vont reprendre'. Et puis les préfectures, avec la crise qu'on vit actuellement, ont un pouvoir d'annuler les spectacles. Honnêtement, on reprend la tournée le 16 septembre et je suis très inquiet", avait déclaré le chanteur sur le même réseau social. Il avait alors invité le gouvernement à "accorder ses violons" afin de donner des "réponses précises" à la place d’un "discours brouillon".

Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.

À lire aussi :

>> « J’ai moi-même failli lever le pied plusieurs fois » : Nicola Sirkis se confie sur l’organisation du concert-test d’Indochine

>> Covid-19 : le rappeur Akhenaton dénonce des mesures qui "stigmatisent les plus jeunes"

>> IAM revient avec "Omotesando", un titre inédit avant un nouvel album

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles