Cette application de rencontre évite les malentendus et les faux espoirs

Katia Rimbert
Journaliste
Cette application de rencontre évite les malentendus et les faux espoirs

Oubliez Tinder et toutes les applications de rencontre revues et corrigées. On a dégoté une appli qui évite l’ambiguïté et les quiproquos puisqu’elle repose sur une seule chose : ce que vous recherchez sur la plateforme.

On n’a pas assez de doigts pour compter toutes les applications de rencontre qui existent (et qu’on a téléchargé au moins une fois). Elles ont chacune leur petit truc en plus. Retrouver une ancienne camarade de classe, aller prendre un verre avec un bellâtre croisé dans la rue, matcher avec le contenu du frigo de vote âme soeur, faire connaissance avec les célibataires de ta région… Problème, on ne sait jamais vraiment ce que notre interlocuteur recherche - sauf s’il l’a précisé dans sa description.

Alors forcément, c’est le meilleur moyen de se faire des plans sur la comète, de s’imaginer déjà dans une relation stable et sérieuse avec son crush ou au contraire un coup d’un soir alors que l’autre souhaite tout l’opposé… Et d’arriver inéluctablement à un gros malentendu bien malaisant. Une application, lancée en 2017, révolutionne le dating game. Elle répond au petit nom de Fruitz, et vous allez vite comprendre pourquoi.

Assumer ce qu’on recherche

Dès la première connexion, l’app vous demande de choisir un fruit. Non, ce n’est pas pour votre future photo de profil, mais pour dire haut et fort à vos potentiels matchs quelles sont vos attentes. Quatre propositions s’offrent à vous : la cerise si vous souhaitez trouver votre moitié ; le raisin pour aller boire un verre “sans se prendre la grappe” avec quelqu’un en tout bien tout honneur (sans passer à la casserole, quoi) ; la pastèque pour “des câlins récurrents sans pépins” (comprenez trouver un sex friend) ; et enfin la pêche si vous avez très envie de pimenter votre soirée (mais juste un soir) avec un.e bel.le inconnu.e.

Choisissez quel fruit correspond à votre mood du moment.

Fini de se cacher derrière des phrases énigmatiques ou des émojis et de devoir déchiffrer des messages subliminaux. Là, c’est clair et précis. Droit au but, comme l’OM. Vous savez à qui vous avez affaire et vous pouvez swiper à droite en toute connaissance de cause. Autant dire que cela va vous faire gagner un temps précieux et vous faire enfin “rencontrer les personnes qui ont les mêmes envies que vous” comme le promet le slogan de l’entreprise.

Matcher avec quelqu'un qui recherche la même chose que vous

Le petit plus ? Pouvoir changer de fruit comme de chemise. Parce que vous avez parfaitement le droit de rechercher un plan Q cette semaine et vouloir trouver le prince charmant la suivante. De quoi décomplexer les utilisateurs et tout particulièrement les utilisatrices.

Questionner au lieu d’aborder

Là où les développeurs de Fruitz sont assez forts, c’est qu’ils ont pensé à un deuxième point noir des apps de rencontre : la fameuse première approche. Pas évident d’engager la conversation avec quelqu’un qu’on ne connaît pas du tout. Surtout qu’on ne peut plus tenter le petit “Salut toi ! Qu’est-ce qui t’amène par ici ?” (puisqu’on SAIT ce qu’il fait ici justement, pour ceux qui n’ont pas suivi).

Pour délier les langues, la plateforme propose à chaque utilisateur de répondre à une question choisie… Par son match. Et ce avant même de pouvoir discuter avec lui. “Est-ce que tu as déjà voyagé plus d’un mois à l’étranger ?” ; “Est-ce que tu parles plusieurs langues ?” ; “Tu es plutôt film ou série ?” Voici quelques exemples des questions qu’on vous enverra peut-être pour briser la glace. Une version payante de l’appli permet d’en débloquer d’autres comme “Crois-tu en l’âme soeur ?” ; “Tu préfères arrêter le sexe ou le vin rouge pendant 1 an ?” ou encore “As-tu déjà réalisé un de tes fantasmes ?”. Il n’y a plus qu’à savoir quoi répondre.

A LIRE AUSSI

Pas de plan cul pour eux, ils préfèrent les "plans dodo"

Vous craquez devant les photos de chiens sur Tinder ? Vous êtes peut-être victime de dogfishing sans le savoir

> À quoi va ressembler Facebook Dating, l’application de rencontre de Facebook ? Indice : ça va vous rappeler quelque chose