Arthur Sadoun, le patron de Publicis, s’engage pour lutter contre la stigmatisation des malades au travail

©AFP/ Joel Saget

Atteint par le cancer, Arthur Sadoun, grand patron de Publicis, un des leadeurs mondiaux de la communication, est intervenu ce mardi 17 janvier au Forum économique de Davos pour briser les tabous et les stigmates autour de la maladie au travail.

Au lendemain de ses 50 ans, Arthur Sadoun a découvert être atteint du cancer. C’est lui-même qui en attrapant son menton, a distingué avec stupéfaction un ganglion logé dans ses amygdales. Après un diagnostic, on a pu déterminer que sa tumeur a été provoquée par un papillomavirus, une infection sexuellement transmissible. En effet, 80 % des humains dans le monde sont infectés par ce virus, très souvent aux prémices de leur vie intime. Mais seulement 5 % d’entre eux subissent l’infection sur une plus longue durée. Celle-ci peut par la suite, évoluer vers une lésion, puis se transformer en cancer. La maladie a des risques de se développer même après de nombreuses années après l’infection, comme ça a été le cas pour le grand patron de Publicis. Après une opération ardue, plusieurs semaines de radios et de chimiothérapies intensives, Arthur Sadoun a réussi à vaincre sa maladie. Pendant toute cette période, il a tenu malgré tout à rester aux commandes de son entreprise et a dirigé Publicis.

La maladie dans le monde professionnel

À la suite de cette terrible épreuve, qui touche près de 380 000 nouvelles personnes chaque année, le président n’a plus qu’une seule mission en tête : faire évoluer la condition des malades dans la sphère professionnelle. « Je sors de la maladie avec une mission » a déclaré à plusieurs reprises Arthur Sadoun. Selon lui, parler du cancer et du papillomavirus est un premier pas vers la libération...

Lire la suite de l'article sur Elle.fr

A lire aussi