Crise de narcolepsie : éléments déclencheurs, symptômes et comment réagir

Pexels / SHVETS production

Quels sont les éléments déclencheurs d’une crise de narcolepsie ? Comment en reconnaît-on une ? Comment est posé le diagnostic ? Réponses.

Également appelée maladie de Gélineau, la narcolepsie-cataplexie est un trouble chronique du sommeil, relativement peu répandu. Cette maladie se traduit par des crises, pendant lesquelles la personne tombe brutalement endormie en pleine journée, peu importe le contexte. Cela peut aussi engendrer une grande fatigue, et un temps excessif de sommeil. La narcolepsie est souvent associée à des attaques de cataplexie, c’est-à-dire une chute de tonus musculaire. Elle touche environ 1 personne sur 2 800, particulièrement les jeunes adultes. Après une crise, la personne se sent reposée et n’en refait pas avant une heure ou deux.

Les symptômes d’une crise de narcolepsie sont les suivants :

Tous ces symptômes ne sont pas nécessairement présents chez une personne narcoleptique.

Les causes de la narcolepsie sont mal connues et probablement multiples. Il existe parfois des origines génétiques héréditaires, un lien avec l’immunité, ou des explications mécaniques, des changements dans le système locomoteur et le système proprioceptif.

La narcolepsie peut aussi apparaître après un événement stressant, comme un deuil, un traumatisme crânien, une dépression, etc.

L’élément principal permettant de diagnostiquer une narcolepsie est l’hypersomnolence diurne. Les crises de cataplexie sont présentes dans 50 à 75 % des cas de narcolepsie. Les hallucinations et paralysies (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite