Publicité

Double vie - Pauline, 37 ans : "Ça ne dérange pas mon second amoureux de savoir que j'ai un compagnon et un bébé de 2 ans"

Pauline, 37 ans, a une double vie depuis 6 ans. Elle est en couple avec un homme depuis 10 ans, avec qui elle a un bébé de 2 ans. La trentenaire est également dans une relation avec un autre homme, avec qui elle a pris un appartement. Elle raconte le rêve qu'elle vit avec les deux.

Double vie - Pauline, 37 ans :
Double vie - Pauline, 37 ans : "Ça ne dérange pas mon second amoureux de savoir que j'ai un compagnon et un bébé de 2 ans"

Crédit : Getty

Pauline, 37 ans, a commencé une double vie il y a 6 ans : "Je suis en couple depuis une dizaine d’années avec un homme que j’aime à la folie. C’est important que ce soit très clair pour vous. Mon amoureux, je ne veux pas le quitter du tout. On s’est rencontrés sur internet grâce à une passion commune et je suis très heureuse avec lui. Mais il y a 6 ans, j’ai été recontactée via un réseau social par mon amoureux de la fac. Il voulait prendre des nouvelles, je pense avec une petite idée derrière la tête. On a commencé à se parler. Je crois qu’au début j’ai prévenu mon amoureux que je discutais avec lui. Et puis la conversation a commencé à déraper. On s’appelait pour entendre nos voix. On a commencé à aller boire des cafés ensemble. Et ce qui devait arriver arriva. On a commencé une liaison."

Pauline insiste sur la notion de double vie : "Ce n’est pas une tromperie classique. Avec mon amant, on a une véritable vie ensemble. En 6 ans, on a pris un appartement ensemble, je suis même sur le bail. On a décoré tout ça. On est partis en vacances. J’ai rencontré ses amis. Il est au courant que j’ai un amoureux de mon côté avec qui j’ai eu un bébé il y a 2 ans. Ça ne le dérange pas. Pour lui, je vais finir par faire un choix ou alors il y trouve son compte aussi, je ne sais pas. Pour moi, ces temps que je passe avec lui, c’est comme un rêve. Ça me fait du bien et je ne réalise pas totalement que c’est réel. Même quand on fait des choses très concrètes comme les courses ou des achats pour notre appartement, je ne me dis pas que c’est fou. Alors que là, en en parlant, je vois bien que ce n’est pas normal."

Vidéo. "Je connais très peu de couples fidèles"

Depuis la naissance de sa fille, Pauline a un peu mis sa seconde relation de côté : "J’ai été très claire avec lui sur le fait que ma fille était prioritaire sur tout. C’est encore un bébé alors je veux passer le maximum de temps avec elle avant qu’elle rentre en crèche. Ensuite, je pense que je vais avoir plus de temps pour mon deuxième amoureux. Je travaille de la maison, j’organise mes journées comme je veux. Et puis, notre appartement est dans la ville où habitent mes parents, j’ai toujours une excuse pour y aller."

Elle ignore si cette situation est durable : "J’y pense souvent. Je me dis que ce n’est pas tenable. Par exemple, je sais que mon deuxième amoureux veut un enfant mais que ça ne pourra pas être avec moi. Comment il faudrait faire ? Il faudrait qu’il ait une deuxième amoureuse aussi ? Mais il faudrait qu’elle m’accepte ou pas ? Qu’elle soit au courant de mon existence ou pas ? C’est un cercle vicieux dans tous les cas. J’ai mal à la tête rien que d’y penser. Mais je n’arrive pas à faire le choix de le quitter. J’aime trop ma vie avec lui. C’est totalement différent de ce que je vis avec le père de ma fille. Ils sont très différents et ça me va comme ça. Je crois que ça me briserait le coeur de devoir choisir. Et puis, comment être sûre que je fais le bon choix ? Pour moi, l’équilibre est dans les deux relations. Ça n’aurait pas de sens d’en quitter un pour rester avec l’autre. Je pense même qu’à terme, ça ferait finir les deux relations. C’est une situation inextricable."

Pauline en a déjà parlé avec une amie : "J’ai essayé d’en parler avec une amie qui n’a pas compris ce que j’étais en train de faire. Elle s’est énervée. Pour elle, ce n’est qu’une histoire de fesses. Elle ne s’est pas rendu compte que j’étais amoureuse des deux, que je me créais une vie avec les deux. J’ai envisagé de lui présenter mon deuxième amoureux mais elle a totalement refusé l’idée. Maintenant, on ne se parle plus trop. Elle m’a comparée à ces hommes qui ont deux femmes dans deux villes différentes. J’ai bien senti dans sa voix que c’était une critique et qu’elle était dure. C’est triste mais j’ai eu besoin de prendre mes distances. Et je n’en parle plus à qui que ce soit. C’est mon secret. Ça me rend parfois un peu triste d’y penser. Que ça pourrait être quelque chose de positif pour moi et que ces deux amours me rendent heureuse mais qu’en même temps, il y a aussi beaucoup de mensonges dans ma vie. Je m’y suis habituée mais quand j’y pense, ça me laisse quand même un goût amer dans la bouche.".

Pour certaines personnes, construire une double vie est une échappatoire, pour d’autres, souvent de l’autre côté, c'est un manque de courage. Selon une étude Yougov pour le site de rencontres extra-conjugales Gleeden menée en 2019, près d’un Français sur deux (42%) affirme avoir déjà été infidèle au cours de sa vie. Et les habitants de l'Hexagone sont les plus disposés à avoir une aventure extra-conjugale. Comment vivent les personnes qui ont une double vie ? Et que ressentent celles et ceux qui découvrent que leur partenaire de vie en mène plusieurs ?

Nous avons décidé de faire parler les personnes qui se retrouvent au coeur d’une double vie.

Si vous aussi vous voulez raconter vos belles histoires de vie, d'amitié et d'amour, vous pouvez envoyer un message à cette adresse : lucilebellan@gmail.com.

À LIRE AUSSI

>> Histoires de femmes infidèles : "Arrivée à la chambre d’hôtel, c’est mon mari qui m’attendait"

>> Histoires de femmes infidèles : "Je suis tombée sur le boulanger dans mon club libertin"

>> Pourquoi les hommes font-ils moins de nudes que les femmes ?