Publicité

Ewan McGregor alcoolique, il évoque ses années de dépendance : "J'avais vraiment honte de moi"

À l'affiche d'"Anges et démons", diffusé ce lundi soir sur France 3, la star de "Star Wars", Ewan McGregor, a lutté pour arrêter de boire. Sobre depuis plusieurs années, il s'est confié à plusieurs reprises sur son combat contre l'alcool, qui a bien failli le tuer.

LONDON, ENGLAND - MAY 12: Ewan McGregor attends the
Ewan McGregor alcoolique, il évoque ses années de dépendance : "J'avais vraiment honte de moi". (Photo by Dave J Hogan/Getty Images)

Ewan McGregor, qui a prêté ses traits au maître Jedi Obi-Wan Kenobi dans "Stars Wars", a laissé ses années de débauche derrière lui. Sobre depuis plusieurs années, il était pourtant loin de s'imaginer plonger dans l'addiction. Dans le magazine People, le comédien a ainsi déclaré qu'il était un "joyeux drille" au début, mais qu'il avait ensuite l'impression que l'alcool le rendait "malheureux". Il l'affirme : "À l'origine, j'étais un ivrogne heureux. Mais plus tard, j'étais malheureux, parce que l'alcool est un dépresseur. J'avais juste honte de moi, vraiment".

Vidéo. Ewan McGregor (Obi-Wan Kenobi sur Disney+) : "Rejouer avec Hayden Christensen, c'était comme si le temps ne s'était pas arrêté !"

"Je pensais que c'était cool"

Ainsi, après avoir joué un héroïnomane dans "Trainspotting", en 1996, Ewan McGregor ignorait encore tout de son destin, comme il l'a expliqué à Variety : "Je n'avais pas réalisé à l'époque que je finirais moi-même par avoir des problèmes de dépendance. Je suis devenu sobre en 2000. Alors maintenant, quand je regarde des personnages qui sont des toxicomanes, je les regarde à travers une lentille différente, je les comprends mieux. La sobriété fait partie de mon quotidien." Il a ensuite détaillé ce qu'il avait retiré de cette sobriété : "Elle m'a apporté une joie, un bonheur et une paix que je n'avais pas avant d'être sobre. C'est intéressant de faire toutes ces lignes de coke, toutes ces cigarettes et tous les shots qu'Halston (le personnage qu'il incarne dans la série Netflix du même nom, qui a diffusé ses premiers épisodes en 2021; ndlr) prenait et d'être heureux qu'ils ne soient pas réels. J'en suis heureux, mais je le comprends."

L'acteur a également déclaré lors d'un entretien publié dans "The Irish Times", en 2021, que les cigarettes, qu'il a aussi arrêté de consommer, lui manquaient davantage : "À l'époque, je pensais que c'était cool, que ça me rendait cool et que ça vous donnait l'impression d'être un dur à cuire", explique-t-il. "En fait, ce n'est pas ce que je suis. Ce n'est tout simplement pas ce que j'étais."

Il affirme que son ex-femme l'a aidé et que d'autres personnes lui ont parlé de son comportement. Je ne m'en sortais pas comme je le pensais", dit-il, ajoutant : "C'est comme si quelqu'un vivait à l'intérieur de vous et s'acharnait à vous détruire. C'est ce qu'il veut".

"Je ne voulais pas être ce genre d'homme"

Dans une interview accordée à "Men's Health", Ewan McGregor a expliqué son processus pour lâcher la bouteille. "Ce qui compte le plus dans tout régime, qu'il s'agisse de perdre du poids ou d'arrêter de boire ou de fumer, c'est votre volonté de chercher de l'aide et votre désir de dire 'stop'", a-t-il estimé.

Bien que McGregor ait admis dans des interviews que renoncer à l'alcool est l'un des meilleurs moyens de paraître plus jeune et de perdre du poids, son objectif allait bien au-delà de ça. Il s'agissait de devenir une meilleure version de lui-même, y compris un meilleur mari et un meilleur père. "Je n'étais pas quelqu'un qui pouvait fumer ou boire avec modération, et j'ai compris que ces choses me tueraient", a-t-il raconté. "J'ai commencé à imaginer le médecin me disant que j'avais un cancer à cause du tabac ou que j'étais extrêmement malade à cause de la quantité d'alcool que j'avais consommée. Quel genre de regret aurais-je si je devais dire à mes enfants ou à ma femme que je suis en train de mourir à cause d'un comportement que j'aurais pu modifier ? Je ne voulais pas être ce genre d'homme."

À lire aussi :

>> Adele a arrêté de boire depuis trois mois et demi : "J'ai été littéralement à la limite de l'alcoolisme pendant une grande partie de ma vingtaine, mais ça me manque tellement"

>> Tom Hardy, ex toxicomane et alcoolique : "J'aurais vendu ma mère pour un caillou de crack"

>> Véronique Sanson, cash sur ses addictions : "J'aimais beaucoup boire, l'alcool est un énorme piège"