Faire du sport avec la gueule de bois : bonne ou mauvaise idée ?

Caroline Siavy

Vous vous étiez promis de faire du sport ce jour-là. Seulement voilà, la veille a été riche en excès en tout genre et vous vous réveillez avec la gueule de bois. Que faire ? Voici nos réponses d’experts.

Du sport oui, mais en douceur

Faire une activité physique un lendemain de fête est une excellente idée si, et seulement si, l’on s’en sent capable. Et si l’on fait une activité à faible intensité. Le Dr Pascal Douek, médecin du sport nutritionniste, explique : "Ce n’est pas une bonne idée si on est en pleine préparation d’une performance sportive. Après une soirée arrosée, l’organisme réagit à une consommation d’alcool importante. Il va éliminer beaucoup d’eau et on va être déshydraté". Or la déshydratation peut s’avérer dangereuse durant une dépense physique car on risque de se faire mal voire de se blesser. Règle n°1 : écouter son corps.

Comment savoir si on est en état de faire du sport ?

Si on a trop bu, qu’on se réveille avec la bouche sèche, des maux de tête et l’estomac barbouillé, on n’est absolument pas dans des conditions pour mener une séance de sport intense. Mieux vaut rester chez soi et se reposer ou aller marcher dehors pour réveiller son corps.

Quel sport pratiquer ?

"Il faut garder à l’esprit que quelle que soit la pratique sélectionnée, l’exercice doit être agréable et ne pas aller dans l’intensité. On peut opter pour une séance de stretching qui va permettre de se détendre sans trop bousculer l’organisme ou une session de running légère", explique Thomas, coach de remise en forme pour l’application TrainMe. En effet, une activité physique plutôt douce va contribuer à (...)

Lire la suite de l'article sur Elle.fr

Ce contenu peut également vous intéresser :