Hémorroïde interne : causes, symptômes, saignement, traitement naturel

Istock/Staras

Les hémorroïdes internes peuvent être à l’origine de pathologies hémorroïdaires douloureuses et gênantes. Le respect de quelques règles hygiénodiététiques limite les risques de survenue et de récidive. En cas de crise, des traitements médicamenteux peuvent soigner cette pathologie. Dans certains cas, une intervention chirurgicale s’avère indispensable.

Comme l’explique la Société nationale française de Colo-proctologie (SNFCP), la présence d’hémorroïdes au niveau de l’anus est un phénomène normal. Les hémorroïdes ne sont pas, comme beaucoup pourraient le penser, de simples veines. Il s’agit en fait de « lacs sanguins » associés à de petits vaisseaux. Cet ensemble est regroupé sous forme de grappes et fixé à la paroi de l’anus. On distingue couramment les hémorroïdes internes, qui se situent sur le canal anal et dont l’aspect ressemble à un coussinet violacé, et les hémorroïdes externes localisées à l’extérieur de l’anus. Ces dernières ne sont d’ailleurs visibles qu’en cas de complications.

Parfois, les hémorroïdes tendent à devenir pathologiques. Dans ce cas, on parle en général de maladie hémorroïdaire. Ce terme regroupe, en fait, un ensemble de symptômes et de troubles. Les pathologies hémorroïdaires, appelées dans le langage commun hémorroïdes, sont généralement bénignes, mais constituent une gêne dans la vie quotidienne. Il s’agit de crises plutôt fréquentes, puisque d’après le docteur Adnan Mougharbel, chirurgien viscéral à Paris Ouest, les maladies hémorroïdaires touchent (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite