Balance

23 SEPTEMBRE - 22 OCTOBRE

Amour : Ne cherchez pas à dominer votre partenaire. Sachez tenir compte de son point de vue et accepter ses conseils. Ils peuvent s'avérer très pertinents. Votre grande sensibilité peut vous pousser à voir des reproches là où il s'agit de remarques ou de conseils. Célibataire, ne vous enfermez pas dans votre coquille si les choses ne se passent pas forcément comme vous l'aviez prévu. Le début d'une relation est souvent plus complexe qu'on ne le pense.

Travail-Argent : Cette semaine, les circonstances vous permettront de mettre vos compétences et vos qualités professionnelles en valeur. Sautez sur l'occasion pour proposer votre projet et n'hésitez pas à faire la promotion de vos idées. Vous n'aurez pas souvent de telles opportunités. Toutefois, n'attendez pas de résultats dans les jours qui viennent. Vous devrez vous montrer persévérants. Si vous envisagez de faire un emprunt, faites jouer la concurrence et prenez toutes les garanties.

Santé : Votre tension artérielle est à surveiller mais il n'y a pas de quoi paniquer. Si vous ressentez une petite baisse de régime posez-vous les bonnes questions. Depuis quelque temps vous ne prenez pas vraiment soin de vous. Si vous adoptez une meilleure hygiène de vie et tout ira bien.

05 may - 11 may
Illustrations de Jo Ratcliffe
  • Un rarissime spécimen de tourterelle des bois aux yeux bleus élevé à la main dans un zoo

    Les environnementalistes redoublent d’efforts pour sauver la tourterelle des bois aux yeux bleus.

  • Attention aux propos prêtés au concepteur de la sonde chinoise Chang'e-6 à propos des missions Apollo sur la Lune

    La Chine a envoyé, le 3 mai 2024, la sonde Chang'e-6 sur la Lune afin d'y collecter des échantillons sur sa face cachée - ce qui représenterait une première mondiale. Dans ce contexte, des internautes affirment, dans des publications partagées sur les réseaux sociaux, que le concepteur de la sonde a déclaré n'avoir trouvé "aucune trace d'alunissage sur la Lune ", et que la NASA aurait rétorqué que la Chine n'était pas capable techniquement d'une telle détection. Mais c'est faux : le concepteur d

  • Débat Macron-Le Pen sur les européennes : « S’il avait lieu, ça commencerait à poser un sérieux problème démocratique », analyse Bruno Cautrès

    A deux semaines du scrutin des européennes, Emmanuel Macron a déclaré être « prêt à débattre maintenant » avec Marine Le Pen. Alors que la liste de la majorité présidentielle, menée par Valérie Hayer, se fait largement distancer par celle de Jordan Bardella, le principe de la confrontation arrange-t-il les deux camps ? Quels sont les enjeux d’un tel débat ? Décryptage.

  • Shiloh Jolie-Pitt : retour en images sur son évolution

    Ce lundi 27 mai, Shiloh Jolie-Pitt célèbre ses dix-huit ans. Retour en images sur son parcours. Voir la suite sur ELLE.fr A lire aussi Shiloh Jolie-Pitt : la fille de Brad Pitt et Angelina Jolie prend son indépendance au volant de sa première voiture Vidéo : Shiloh, la fille d'Angelina Jolie et Brad Pitt, danse sur la bande originale d'« Elvis » Shiloh Jolie-Pitt : cette vidéo impressionnante de ses talents de danseuse Shiloh Jolie-Pitt : ce combat qu'elle mène avec sa mère Angelina Jolie Consultez votre horoscope sur ELLE

  • Neuralink : les électrodes de l’implant ont glissé en dehors du cerveau du patient

    La majorité des électrodes de l’implant cérébral ont glissé en dehors du cerveau du patient, lui faisant perdre en fonctionnalité. L’entreprise cherche désormais un nouveau participant.

  • Lio (1)

    Sur son compte Instagram, Lio a lancé un grand appel aux internautes afin de demander de l'aide. La chanteuse de 61 ans a fait un appel aux dons car elle "n'a pas les sous" pour réaliser son rêve.

  • En Arménie, cet accord avec l’Azerbaïdjan provoque la colère de milliers de citoyens

    À Erevan, près de 300 personnes ont été interpellées par la police après des manifestations pour protester contre la cession de terres à l’Azerbaïdjan.

  • Prisonniers français en Iran : leurs proches devant l’ONU pour réclamer leur libération au plus vite

    Les proches de Cécile Kohler, Jacques Paris et Louis Arnaud, trois Français détenus en Iran, ont déclaré que leur libération relève de l’« urgence absolue ».

  • Arménie : 273 manifestants opposés à la cession de terres à l'Azerbaïdjan arrêtés

    La police arménienne a indiqué lundi avoir interpellé 273 manifestants, alors que l'Arménie est secouée depuis plusieurs jours par un mouvement de protestations contre la restitution à l'Azerbaïdjan de quatre villages dont Erevan s'était emparé dans les années 1990. Quelques 273 manifestants qui tentaient de bloquer des axes routiers de la capitale arménienne Erevan pour protester contre la cession de terres à l'Azerbaïdjan et réclamer la démission du Premier ministre Nikol Pachinian ont été int

  • Mercato: Reims accélère sur Davide Ancelotti

    Le Stade de Reims a décidé de passer à l’offensive pour enrôler Davide Ancelotti, le fils et adjoint de Carlo Ancelotti au Real Madrid. Les discussions vont s’intensifier entre le club champenois et le technicien italien de 34 ans, qui n’a encore jamais occupé un poste d’entraîneur principal.

  • Coup d’État en RDC : la garde républicaine congolaise a-t-elle exécutée des putschistes ?

    Suite à la tentative de coup d'État du 19 mai 2024 à Kinshasa en République démocratique du Congo, des vidéos circulent, affirmant montrer l’exécution de putschistes par des militaires congolais. Alors que le nombre de morts et de prisonniers à la suite de l’opération avortée reste, une semaine après, encore inconnu, la rédaction des Observateurs fait le point sur ces images. Le 19 mai, la ville de Kinshasa se réveillait au son des coups de feu. L’ambassadeur du Japon en RDC est l’un des premier

  • Nicki Minaj présente ses excuses à ses fans après l'annulation de son concert à Manchester

    Nicki Minaj devait présenter «Pink Friday 2» à la Co-Op Live Arena de Manchester dans le cadre de sa tournée britannique et européenne, mais après son arrestation aux Pays-Bas, elle n'a pas pu assurer le concert.

  • "C'était vraiment grave": Israël affirme "examiner" les faits après la frappe sur Rafah

    Au lendemain d'une frappe israélienne mortelle internationalement condamnée, le gouvernement de Benjamin Netanyahu et Tsahal ont annoncé enquêter sur la mort de civils palestiniens.

  • Nikola Lozina et Laura Lempika : tout savoir sur le couple

    Laura Lempika se confie elle aussi sur sa chaîne Youtube. Lors de sa dernière vidéo, la candidate révélée dans Secret Story a fait de tendres confidences sur son rôle de maman solo d'un enfant hyperactif.

  • VOICI - Clémentine Célarié amoureuse d'un célèbre chanteur : "Il n'a pas voulu de moi"

    Clémentine Célarié a connu quelques histoires d'amour. Elle aurait bien voulu en partager une avec ce célèbre chanteur, mais ce dernier n'était pas ouvert à l'idée. Celle qui est à l'affiche du Remplaçant, la série de TF1, avait raconté cette anecdote.

  • Brigitte Lahaie a eu une aventure avec Johnny Hallyday

    C'est la révélation choc qu'a fait l'animatrice radio à Jordan Deluxe dans son émission sur C8.

  • VOICI : Mode : 3 tendances sacs 2024

    Les chaussures à talons qui font mal au dos et aux pieds sont bannies de la liste des must-have du moment ! Au printemps 2024, on veut des talons féminins mais qui ne nous blessent pas. Bonne nouvelle : on a trouvé le modèle parfait qui buzz partout cette saison !

  • Aide à mourir: premiers pas dans l'hémicycle à l'Assemblée, en quête du bon "équilibre"

    Les députés ont entamé avec gravité lundi l'examen du projet de loi sur la fin de vie qui doit ouvrir la possibilité pour certains patients d'une aide à mourir, le gouvernement les encourageant à conserver "l'équilibre de ce projet de loi" et à légiférer "avec une main tremblante"."Notre responsabilité est grande. Répondre aux souffrances sans brusquer les consciences", a souligné dans son propos liminaire la ministre de la Santé Catherine Vautrin, disant l'attachement du gouvernement à un "texte d'équilibre".A cette aune, la ministre a rappelé le souhait du gouvernement de conserver les cinq critères d'éligibilité définis dans le texte initial, parmi lesquels le fait d'être atteint d'une affection grave et durable "avec pronostic vital engagé à court ou moyen terme".Les députés ont modifié en commission ce critère, lui préférant la notion d'affection "en phase avancée ou terminale"."Un désaccord se fait jour entre le gouvernement et le Parlement", a noté lundi matin sur RTL la présidente de l'Assemblée Yaël Braun-Pivet, qui relève que la Chambre basse "n'est pas une chambre d'enregistrement".Le rapporteur général du texte Olivier Falorni (membre du groupe MoDem) avait lui-même soutenu la modification apportée en commission, soulignant la "grande difficulté d'établir ce qu'est le moyen terme"."Nous avons aujourd'hui à écrire, à voter une grande loi de liberté, la liberté de disposer de sa mort, à l'image de la liberté de disposer de son corps que nous venons de sanctuariser dans notre Constitution. Nous avons à écrire et à voter une grande loi d'égalité (...) une grande loi de fraternité", a affirmé ce dernier dans l'hémicycle.- "Principe cardinal" -Mme Vautrin a aussi martelé la volonté du gouvernement que le patient puisse exprimer sa volonté de manière libre et éclairée. "Aucune procédure d'aide à mourir ne doit pouvoir être mise en œuvre sans que le patient ne soit en mesure de confirmer sa volonté autonome jusqu'aux derniers instants: c'est le principe cardinal du texte, sur lequel nous ne pouvons transiger", a-t-elle affirmé.Une prise de position qui écarte le souhait de plusieurs députés, y compris au sein de la majorité, d'ajouter la possibilité pour un patient ayant perdu son discernement de bénéficier d'une "aide à mourir" s'il a formalisé ce souhait au préalable dans des directives anticipées.Troisième point sensible, la question de l'intervention des tiers. Mme Vautrin a souligné que le modèle proposé par le gouvernement n'était "pas un modèle euthanasique puisqu'une personne extérieure n'intervient que si la personne ne peut plus physiquement s'administrer le produit létal".Mais ce point a également été modifié en commission par les députés qui ont préféré laisser au patient le libre choix de déléguer ce geste à un tiers.Ces changements ont accentué l'hostilité des opposants aux textes. "L'engagement du président de faire une loi d'équilibre a volé en éclats", a dénoncé auprès de l'AFP le député LR Philippe Juvin. La plupart des cultes ont exprimé de vives inquiétudes, estimant comme l'Eglise catholique que des "verrous" avaient "sauté". Un collectif d'organisations soignantes a pour sa part jugé que "la boîte de Pandore (était) ouverte".Même si la gauche et le camp présidentiel devraient fournir l'essentiel des soutiens au projet de loi, face à l'hostilité dominant à droite et à l'extrême droite, les débats parlementaires ne se réduiront pas aux clivages traditionnels, des voix à contre-courant s'exprimant dans les différents groupes.L'autre grand volet du texte concerne les soins palliatifs, dont le renforcement est demandé sur tous les bancs. Thomas Ménagé (RN) s'est dit prêt en commission à voter le texte à condition que l'aide à mourir ne soit pas "un pis-aller" faute de "soins palliatifs effectifs".L'Assemblée nationale a prévu deux semaines de discussions en première lecture, le vote devant avoir lieu le 11 juin, avant la transmission du texte au Sénat à la rentrée prochaine. Le gouvernement ayant écarté toute procédure accélérée, l'examen du texte devrait durer jusqu'à l'été 2025 au moins.sac-sl-gbh/jmt/or

  • Cet ingrédient que vous mettez dans vos salades est particulièrement mauvais pour votre santé !

    Amateurs de salades faites attention ! Une enquête de l’UFC-Que-Choisir a mis en garde les consommateurs quant à un produit très apprécié qui contiendrait un additif potentiellement cancérigène. On vous en dit plus.

  • De Gaulle - bande-annonce

    Dans De Gaulle, Lambert Wilson endosse le large costume de l'ancien président de la République. Découvrez comment le comédien s'est métamorphosé.