#PineappleTribe : quand l’ananas devient l’emblème des femmes infertiles sur Instagram

Katia Rimbert
Journaliste
#PineappleTribe : quand l’ananas devient l’emblème des femmes infertiles sur Instagram

On sait que vous n’envoyez pas des émojis aubergines et des pêches innocemment. On ne nous la fait pas. Mais un autre fruit a une connotation bien spécifique : l’ananas. Et pour cause, les femmes infertiles se le sont approprié pour défendre leur combat. On vous explique tout.

L’ananas n’est pas seulement un fruit tendance au même titre que la pastèque ou la banane qu’on voit partout depuis quelques années. C’est devenu l’emblème des femmes stériles ou infertiles mais aussi des victimes de fausse couche. Pourquoi ? Vu comme ça, on ne savait pas trop à vrai dire. Mais en creusant un peu, on a découvert qu’une idée reçue planait sur le processus de fécondation in vitro.

Un rayon de soleil

L’ananas aurait des vertus quasi miraculeuses, notamment grâce à la bromélaïne - à savoir le mélange d’enzymes que contient le fruit. Autrement dit, en consommer permettait de faciliter l’implantation de l’embryon pendant les opérations de FIV. Mais parmi les spécialistes, les avis divergent. Si certains médecins sont d’accord avec cette théorie, d’autres affirment qu’une sur-consommation pourrait au contraire être néfaste.

Quoi qu’il en soit, ce fruit du soleil connote aussi autre chose. La petite lumière au bout du tunnel, la touche de réconfort qu’on attend, la dose d’optimisme qui rebooste… Bref, l’espoir tout simplement. Et autant dire que ces femmes en ont bien besoin dans leur combat pour avoir un enfant.

Un signe d’appartenance

C’est pour cela que celles qui se font appeler les IVF sisters (soeurs de fécondation in vitro) ou de IVF warriors (les guerrières de la FIV) se sont autoproclamées faire partie de la #PineappleTribe sur les réseaux sociaux. Un terme qu’on pourrait traduire par la “tribu de l’ananas”.

Et surtout, elles portent toute un objet (un carnet, un coussin ou encore un bijou), un vêtement ou bien un accessoire (vide-poche, vase, etc.) affublé du fruit exotique.

Pour celles qui ont la chance de pouponner (enfin) après des années de galère, elles l’affichent fièrement sur le body ou dans la chambre de leur bébé.

Même celles qui ne sont pas personnellement concernées s’y mettent en offrant un petit quelque chose estampillé d’un ananas en soutien à leurs copines qui sont en plein parcours de fertilité. Quand on voit ça, forcément, ça donne encore plus envie de se battre.

A LIRE AUSSI

Pourquoi cette femme a-t-elle lancé un mouvement dédié à la ‘fertilité des femmes en surpoids’ ?

Ces 10 stars expliquent pourquoi elles ne veulent pas d'enfant

Ces femmes qui ne font pas d'enfants par conviction écologique