Publicité

Jamel Debbouze, "Français, musulman, marié à une chrétienne", évoque son rapport à la religion

VALENCIENNES, FRANCE - SEPTEMBER 23: Jamel Debbouze  attends
Jamel Debbouze, "Français, musulman, marié à une chrétienne", il évoque son rapport à la religion. (Photo by Sylvain Lefevre/Getty Images)

À l'affiche du film culte "Astérix et Obélix : Mission Cléopâtre" ce lundi 30 janvier 2023 sur TF1, Jamel Debbouze est un acteur aussi emblématique que discret. En particulier en ce qui concerne sa religion, lui qui revendique un mélange de cultures.

De la série "H" au film "Astérix et Obélix : Mission Cléopâtre", en passant par ses spectacles de stand-up, Jamel Debbouze a réussi à s'imposer sur le devant de la scène dans plusieurs domaines. Il est considéré aujourd'hui comme l'un des artistes comiques incontournables en France. Le comédien est aussi un homme heureux en amour, en couple avec Mélissa Theuriau depuis de nombreuses années. Ensemble, ils ont eu deux enfants, Léon Ali, né en 2008, et Lila Fatima Brigitte, née en 2011. Et ils comptent bien leur transmettre un certain nombre de valeurs, à commencer par celles de la tolérance.

Vidéo. La Minute de Jamel Debbouze

Un acteur en faveur de la mixité et de la différence

Le 11 janvier 2015, après les attentats qui ont fait 17 victimes chez Charlie Hebdo et dans le supermarché casher de la porte de Vincennes, Jamel Debbouze avait défilé avec les milliers de Français rassemblés à l'occasion de la marche républicaine. Un moment d'unité qu'il avait célébré sur Twitter en indiquant : "Nous avons marché pour la liberté, l'égalité et la fraternité. Un moment historique, et chargé d'émotion." Un geste important pour lui, qui a longtemps caché le fait d'être musulman.

Ce choix de dissimuler une partie de sa personnalité, il l'a regretté, comme il l'a confié sur le plateau de "Sept à Huit", quelques jours plus tard : "J’ai passé mon temps à ne pas dire que j’étais musulman. Pas parce que je n'en étais pas fier, loin de là ! Je considérais qu’on n’avait pas besoin d’affirmer son identité, sa différence, qu’on était tous pareils. C’était peut-être un peu utopique. Aujourd’hui, j’ai presque besoin de le revendiquer, comme pour dire : ne vous inquiétez pas, on est pareils, malgré nos différences." Une différence qu'il revendique : "Je suis français, musulman, artiste. Je suis né à Barbès, j'ai grandi à Trappes. Je suis père de deux enfants, marié à une chrétienne, journaliste, très très belle (Mélissa Theuriau, ndlr). Et ça pour moi, c'est la France." L'occasion pour Jamel Debbouze de saluer le pays "de la différence, de la multi-culture, de l'amour, de la tolérance, de la paix, un pays avec des valeurs nobles", et de conclure : "La France c'est ma mère, on ne touche pas à ma mère."

Une volonté de discrétion

Même s'il ne tient plus à cacher le fait d'être musulman, Jamel Debbouze continue à faire preuve de discrétion concernant sa religion, au même titre que tout ce qui concerne sa vie privée. Il avait expliqué ce choix aux élèves de l'émission "Au tableau !" en 2018 : "La religion est un sujet comme un autre. Je suis croyant, mais ça reste à l'intérieur, c'est pour moi, je n'aime pas l'étaler", affirmait-il, avant de préciser que ses croyances étaient "un jardin secret" qui n'appartenait qu'à lui. D'ailleurs, il avait également profité de l'occasion pour expliquer pourquoi il n'en parlait plus dans ses spectacles : "Se moquer de la religion, ça ne me fait pas rire", déclarait-il avant d'ajouter que le sujet était désormais trop politisé : "Tout le monde en parle".

Vidéo. Jamel Debbouze était au Qatar pour assister à la victoire du Maroc contre l'Espagne

Ce qui ne signifie pas qu'il garde le silence en privé. Dans les colonnes du magazine ELLE, en 2011, Jamel Debbouze et Mélissa Theuriau avaient évoqué l'éducation donnée à leurs enfants, "en mixant les cultures." "Quand il va chez ma belle-mère, il baigne dans une culture musulmane", expliquait la journaliste. "On lui parle arabe et ses grands-parents lui transmettent beaucoup de choses. Léon passe d’une famille à l’autre avec une facilité déconcertante. Il sait profiter des deux univers sans se poser de questions. Il vit. Et il parle français, arabe et anglais parce qu’il a une nounou anglaise."

Un acteur victime des clichés sur sa religion

Pourtant à l'époque, peu avant la naissance de sa fille, Jamel Debbouze dressait un triste état des lieux : "Aujourd’hui, tous les pays du monde sont frappés. C’est la Troisième Guerre mondiale et elle est religieuse. Et pour nous, les Arabes, c’est terrible. En France, on a connu un âge d’or extraordinaire avec la Coupe du monde de football en 1998. On était les bienvenus partout, on avait la cote. Après le 11 septembre 2001, on est devenus, tout d’un coup, des terroristes potentiels. Depuis, on ne fait qu’essayer de démontrer qu’on fait partie intégrante de ce pays, qu’on l’aime et qu’on est prêts à le défendre corps et âme."

Mais déjà à l'époque, il en avait assez de devoir se justifier : "On a passé suffisamment de temps ensemble pour que les gens n’aient plus peur de nous. La preuve ? Il y a de plus en plus de filles comme Mélissa qui tombent amoureuses de types comme moi. C’est important de le dire. Et d’ailleurs, on n’a pas assez parlé d’amour dans cette interview. Nous, on ne s’est posé aucune question quand on s’est rencontrés. Le jour où la société dans son ensemble réagira ainsi, ce sera gagné." Une tendre conclusion pour celui qui estime que l'amour est plus fort que tout le reste.

Vidéo. Jamel Debbouze fait une tendre déclaration d’amour à sa mère sur Instagram

À lire aussi :

>> Alain Chabat évoque son rapport à la religion : "Je me sens juif, mais je ne me décrirais pas ainsi"

>> Vianney, catholique pratiquant : "La limite, c'est de ne pas essayer de convaincre les gens"

>> Lorànt Deutsch, "fier d'être catholique" : "Parce que je suis catho, on m'a traité de facho et de réac"