Publicité

Juju Fitcats se livre sur ses complexes de femme musclée : "Dès que je mettais un bustier, je me disais 'Mais en fait, ce n'est pas joli'"

Invitée du podcast "Bip sonore", mis en ligne le 18 janvier 2024, l'influenceuse fitness Juju Fitcats s'est livrée sur son statut de femme musclée et les complexes qu'elle pouvait avoir.

Juju Fit Cats
Juju Fitcats se livre sur ses complexes de femme musclée : "Dès que je mettais un bustier, je me disais 'Mais en fait, ce n'est pas joli'." Photo : @jujufitcats / Instagram

L'influenceuse Shera Kerienski a reçu dans son podcast "Bip sonore" Juju Fitcats, une autre influenceuse spécialisée dans le fitness. Dans un épisode mis en ligne le 18 janvier 2024, les deux jeunes femmes ont répondu à la question d'une auditrice. "Est-ce que l'on considère qu'une femme musclée ce n'est pas joli ou pas féminin ?", se demande-t-elle, inquiète de ne pas plaire à la gent masculine.

À travers sa réponse, Juju Fitcats a témoigné de son expérience personnelle. "C'est une question que toutes les femmes, je pense, se posent quand elles commencent à faire du sport. De toute façon, les questions autour du physique, c'est toujours nous qui nous les posons", débute-t-elle.

Vidéo. "J'ai des réflexions sur le fait que j'ai plus de pecs que de poitrine" : Juju Fitcats se livre "Sans Filtre"

"Personne ne voudrait d'une femme musclée comme toi"

L'influenceuse explique que certains muscles sont favorisés par le regard masculin, comme les muscles fessiers, alors que d'autres au contraire sont très dévalorisés. Elle en a elle-même fait les frais :"Moins tu as de poitrine, moins les muscles pectoraux vont être appréciés. (...) Ça va plus ressortir que tes seins. (...) Pour une certaine catégorie de personnes je suis trop musclée, et pour ceux qui pratiquent, je ne suis presque pas légitime de parler de musculation, parce que je ne le suis pas assez. Pour les hommes, comme j'ai une petite poitrine, très souvent ça va être 'Non mais ça y est, toi t'as plus de pecs que de seins.'"

Pour Juju Fitcats, cette dévalorisation du corps des femmes musclées "ferait peur, comme si, parce qu'on avait envie d'être musclées, on était là pour prendre une place qui appartient déjà à quelqu'un." La sportive se souvient de remarques "très dures" auxquelles elle a elle-même été exposée lors de son ascension sur les réseaux sociaux.

"Ma communauté, au début, comprenait très bien que le physique que j'avais me plaisait parce qu'il représentait beaucoup de choses pour moi et pour mon parcours (la jeune femme a souffert d'anorexie et a trouvé dans le sport un refuge ; ndlr). Quand j'ai été beaucoup plus mise en avant de par Thibault (Tibo InShape, un autre vidéaste qui est devenu son fiancé ; ndlr) (...) dès que je postais des photos (...) directement je recevais des commentaires du genre 'Tu ressembles à un homme', des emojis qui vomissent, 'Personne ne voudrait d'une femme musclée comme toi' et je me dis que je ne suis même pas la plus musclée."

"Il y a des vêtements que je n'achète pas"

Juju Fitcats a même confié ne pas se sentir toujours à l'aise dans des vêtements autres que des brassières et des leggings de sport, par manque de représentation de corps musclés comme le sien. "Je suis sportive et ça ne m'empêche pas d'aimer être dans une joli robe ou un joli haut. Sauf que du coup, il y a des vêtements que je n'achète pas, parce que quand j'essaye certains vêtements, ce n'est pas joli. La mode ne m'a pas éduquée à porter un certain type de vêtements. (...) Dès que je mettais un bustier, grosses épaules, gros trapèzes, le dos qui dépasse derrière et je me disais 'Mais en fait, ce n'est pas joli.' Ou en tout cas on ne m'a pas montré que c'était joli. (...) Quand je porte des tenues de sport, je n'ai pas besoin de me justifier."

Selon la jeune femme, même les mannequins faisant la promotion d'équipements sportifs ou de salles de sport ne sont pas représentatives de ce qu'est vraiment le corps des femmes musclées. "Même dans des domaines qui nous concernent, on se retrouve parfois à ne pas pouvoir mettre en avant nos physiques tels qu'ils sont, parce que ça ferait peur à "Madame tout le monde", qui aurait envie de s'inscrire en salle. À un moment donné, il s'agirait d'être honnête."

À lire aussi :

>> La France a un incroyable talent, ça continue (M6) - Juju Fitcats : "Je n’ai pas senti de jugement sur le fait que je venais d’Internet et des réseaux sociaux"

>> Non non, Juju Fitcats n'est pas juste "la meuf de" Tibo Inshape : son coup de gueule réjouissant contre le sexisme

>> Juju Fitcats en larmes en évoquant son couple avec Tibo Inshape : "Je sens que lui est mal"