Publicité

Julie Debever, une footballeuse à Koh-Lanta : "C'est un aboutissement, comme ma sélection pour la Coupe du Monde"

Julie Debever, une footballeuse à Koh-Lanta :
Julie Debever, une footballeuse à Koh-Lanta : "C'est un aboutissement, comme ma sélection pour la Coupe du Monde". ©A.ISSOCK/ALP/TF1

La nouvelle saison de "Koh-Lanta : le feu sacré" débarque ce mardi 21 février 2023 sur TF1, avec une star au casting. Julie Debever fait partie des candidats et candidates sélectionnés. La sportive, membre de l'équipe de France de Football, s'est illustrée lors de la Coupe du Monde féminine de football en 2019, et elle espère faire des étincelles lors de cette nouvelle édition.

Après les polémiques, ces dernières semaines, au sujet de Denis Brogniart, l'émission "Koh-Lanta" fait son retour pour une nouvelle saison dans un contexte quelque peu tendu. L'animateur a été accusé de harcèlement sexiste par plusieurs anciennes collaboratrices, mais l'édition 2023 a été tournée l'été dernier, avant que l'affaire n'explose dans les médias, et c'est donc toujours lui qui sera aux commandes de cette nouvelle saison. Ce n'est d'ailleurs pas la première fois que l'émission est entachée par un scandale, entre le décès d'un candidat sur une épreuve, les accusations d'agression sexuelle qui ont entraîné l'annulation d'une édition, ou encore la triche qui a marqué la dernière saison All Stars.

Mais pour les participants et participantes de cette saison de "Koh-Lanta : le feu sacré", "Koh-Lanta" reste une aventure unique en son genre. Y compris pour Julie Debever, qui a pourtant récemment participé à la Coupe du monde féminine de Football.

Vidéo. La Minute de Denis Brogniart

Une footballeuse au casting de l'émission

Après la championne de boxe amateure française Lucie Bertaud, c'est au tour de la footballeuse Julie Debever de rejoindre le casting de l'émission d'aventure culte. Âgée de 34 ans, elle évolue au poste de défenseure au FC Fleury 91, mais fait aussi partie de l'équipe de France féminine de Football, et en 2019, elle était membre de la sélection officielle de la Coupe du monde. Une carrière qui compte beaucoup pour la sportive, qui a toutefois décidé de la mettre entre parenthèses pour participer à "Koh-Lanta" : "C’est une émission qui me plaît depuis des années. Depuis toute petite, c’est le rendez-vous familial de la semaine. Et ça fait maintenant plus de dix ans que je candidate", a-t-elle confié à nos confrères de Ouest France.

La footballeuse l'affirme : l'émission répond à toutes les valeurs sportives qu'elle apprécie tant. "L’esprit d’équipe, le dépassement de soi, le partage de valeurs autour d’une pratique sportive... L’envie de tester mes limites et de voir de quoi j’étais capable n’y étaient pas pour rien non plus." Il faut dire que Julie Debever est une aventurière dans l'âme : "J’aime bien l’idée de prendre un sac à dos et de partir sans avoir forcément un programme prédéfini. L’aventure, c’est aussi ce que j’ai vécu toute ma carrière en naviguant de club en club. Parce que j’avais envie de découvrir de nouvelles cultures, qu’elles soient footballistiques ou non. J’aime bien connaître et me confronter à de nouvelles choses, à l’inconnu aussi. C’est ce qui me caractérise."

Un sentiment d'accomplissement

10 ans de candidatures et la concrétisation d'un rêve. Ce parcours, la plupart des candidats de "Koh-Lanta" le connaissent, puisqu'ils sont nombreux à tenter leur chance à chaque casting, dans l'espoir d'intégrer la sélection. Julie Debever fait désormais partie des heureux élus : "C’est vraiment un sentiment que je peux difficilement décrire. Ça ressemble un petit peu à ce que j’ai ressenti en 2019, lorsque j’ai appris ma sélection dans les 24 joueuses pour la Coupe du monde en France. On a l’impression que c’est l’aboutissement de beaucoup de travail. Je travaillais beaucoup individuellement pour obtenir la meilleure version de moi-même en tant que footballeuse. Là, j’ai mis beaucoup de cœur dans mes lettres de candidature pour retranscrire le plus possible ce que je ressentais pour Koh-Lanta. Le travail était différent, mais la recette était là même. Je suis très heureuse d’avoir pu réaliser mon second rêve qui était de participer à Koh-Lanta."

Au même titre que la sélection pour la Coupe du Monde de Football, la sélection pour participer à "Koh-Lanta" est loin d'être facile. "Le déroulé du casting dure un peu plus de six mois. On commence par une première lettre de candidature avec notre présentation personnelle et celle de nos motivations. Suite à cela, des candidats sont déjà éliminés, alors que les autres reçoivent plusieurs appels téléphoniques. Si on est encore en lice on a un appel vidéo avant le passage au casting final. À ce moment-là, il y a un rendez-vous médical avec plusieurs tests à faire au préalable : bilan sanguin, test d’urine, test d’effort… En plus d’un entretien psychologique."

Depuis le décès de Gérald Babin sur une épreuve en 2013, suivi du suicide du médecin de l'émission Thierry Costa, la production ne prend plus de risque et préfère miser sur des profils très sportifs. Au grand dépit des téléspectateurs, qui regrettent parfois un certain manque de diversité des corps au sein du casting. Des mesures qui n'empêchent pas les blessures, puisque chaque année, plusieurs candidats doivent partir sur abandon médical, parfois dès les premiers épisodes. Un risque à prendre pour Julie Debever, même si cela pourrait impacter toute sa carrière de sportive.

Vidéo. Koh-Lanta, le Feu sacré : Ce qu'il faut savoir sur la nouvelle saison

À lire aussi :

>> Koh-Lanta : les hommes ont-ils vraiment besoin de manger plus que les femmes ?

>> Koh-Lanta : comment Denis Brogniart s'est retrouvé à la tête de l'émission ?

>> Denis Brogniart accusé de harcèlement moral : quel avenir pour lui sur TF1 ?