Publicité

L’échoïsme : quel est ce besoin de toujours vouloir faire plaisir aux autres ?

Véritable affection psychologique, l'échoïsme consiste à faire passer les besoins des autres avant les siens, jusqu'à s'oublier complètement. S'il ne paraît pas négatif, il est pourtant néfaste pour la santé mentale.

Accepter d'aller voir un film qui ne vous plaît pas au cinéma, prendre de son temps pour aider les autres à régler leurs problèmes avant de régler les siens, céder son lit à un visiteur pour qu'il se sente confortable... Si ces exemples peuvent paraîtrent anodins, ils relèvent malgré tout de l'échoïsme. Encore méconnu, ce trouble psychologique consiste à faire passer les besoins des autres avant les siens, au risque de mettre en péril sa santé mentale.

Qu'est-ce que l'échoïsme ?

Autrement appelé « syndrome d'Echo » (en référence à Echo, la nymphe amoureuse de Narcisse dans la mythologie grecque), l'échoïsme se décrit comme l'opposé du narcissisme - et de son phonétiquement ressemblant égoïsme. Popularisé par Craig Malkin, professeur de psychologie à Harvard, il est décrit comme « présent à un degré plus ou moins élevé chez tout le monde ». Aussi, d'après Néon, l'échoïsme caractérise « les personnes qui n'aiment pas que les autres les fassent se sentir spéciales et qui, par peur des critiques et du rejet, ne veulent surtout pas renvoyer l'image de quelqu'un d'égocentrique ».

A découvrir également : Zone de fin : qu’est-ce que cet état psychologique qui vous empêche de vous épanouir au travail ?

Et si ce terme est peu répandu c'est parce qu'en France, les spécialistes parlent plus souvent de « trouble d'évitement de la personnalité ». Globalement, un échoïste a tendance à faire passer les...

Lire la suite sur Femina.fr

A lire aussi