Publicité

Laver le nez de bébé : que penser des seringues nasales ? L’avis du pédiatre

Pourquoi utiliser des seringues nasales pour laver le nez de son enfant ? Y a-t-il des conseils à suivre pour bien les utiliser ? Existe-t-il d'autres alternatives intéressantes ?

Le lavage de nez d’un bébé peut se faire de différentes façons, notamment avec des pipettes de sérum physiologique, ou bien en mettant ce produit dans une seringue spécifique à embout souple. Cela présente l’avantage de pouvoir mieux doser la quantité de sérum physiologique mais aussi la pression, et de l’administrer plus facilement.

Cependant, cette pratique comporte également des risques. "Le principal risque avec l’utilisation d’une seringue c’est d’y mettre une forte pression. Cela est nocif car cela peut causer des otites au bébé. Il n’est pas proscrit de les utiliser mais il faut faire attention !" rappelle le docteur Andreas Werner, président de l’Association Française de Pédiatrie Ambulatoire (AFPA) et expert en pédiatrie pour le site Mpedia.

Quelle pression et quelle quantité faut-il alors mettre si l’on décide de laver le nez de son bébé de cette manière ? Selon le CHU Sainte-Justine, on utilise 1 ml par narine pour un bébé prématuré, 1 à 3 pour un enfant de moins de 2 ans, 3 pour un enfant de 2 à 5 ans, et 3 à 5 ml par narine pour un enfant plus grand. Quant au niveau de pression, il faut appuyer doucement sur la seringue pour faire sortir environ 1 ml par seconde.

Si l’on ne souhaite pas utilise de seringues, comment peut-on laver le nez de son enfant ? "Pour les plus petits, le sérum physiologique (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite