Publicité

"L'avortement ne tue pas, il sauve des vies" : la réponse des voix féministes à CNews

"L'avortement ne tue pas, il sauve des vies" : la réponse des voix féministes à CNews - Capture d'écran
"L'avortement ne tue pas, il sauve des vies" : la réponse des voix féministes à CNews - Capture d'écran

Pour avoir érigé l'avortement comme cause numéro 1 de mortalité, la chaîne CNews a suscité l'indignation des internautes, militantes et artistes féministes. Une manière de rappeler que le droit à l'IVG est une lutte de longue haleine.

Tout part d'une info des plus douteuses. Sur CNews, l'émission En quête d'esprit a présenté l'avortement comme "la première cause de mortalité dans le monde" (oui, devant le tabac et le cancer) avec, peut-on lire sur les extraits et captures d'écran largement partagées sur les réseaux sociaux, "73 millions de morts en 2022, soit 52 % des décès". Une information très vite contredite, fustigée, et qui a suscité l'indignation des spectateurs.

Ce programme, qui comme le rappelle Le Monde est en partenariat avec l'hebdomadaire France catholique, engendre depuis 24 heures les critiques des internautes, spectatrices, politiques, artistes féministes.

Nombreuses sont les saisies de l'ARCOM. "Et sinon vous êtes à l'aise dans vos baskets à présenter l'IVG comme la première cause de mortalité ?!", "Pour rappel le délit d'entrave à l'IVG est pénalement condamné en France", "47 000 femmes meurent surtout chaque année des suites d'un avortement dans des conditions dangereuses / clandestin parce que des salauds les empêchent d'accéder dignement à l'IVG", peut-on lire sur Twitter.

Ce à quoi, la chaîne a fait son mea culpa, de la voix de Laurence Ferrari : "Ce sont des données incomparables, il est impossible de comparer ces chiffres et de les mettre en miroir de ceux de la mortalité liée au cancer ou au tabac. La chaîne CNews présente ses excuses à ses téléspectateurs et auprès de toutes les femmes pour cette erreur qui...

Lire la suite


À lire aussi

Sexe : Kate Winslet délivre une ode aux coordinatrices d'intimité
"Aimer n'est pas posséder !" : Agnès Jaoui évoque sa relation unique avec "Jean-Pierre"
"1 enfant sur 10 !" : victime d'inceste, Héloïse Martin ("Tamara") témoigne