Couple mythique : Léa Seydoux et André Meyer, la deuxième chance

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
·5 min de lecture
NEW YORK, NEW YORK - OCTOBER 02: Lea Seydoux attends a screening of "The French Dispatch" during the 59th New York Film Festival at Alice Tully Hall, Lincoln Center on October 02, 2021 in New York City. (Photo by Jason Mendez/Getty Images)
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Et dire que leur histoire d'amour a failli connaître une fin prématurée. Léa Seydoux a fréquenté André Meyer une première fois à 2010, avant de renouer avec lui trois ans plus tard. À l'affiche du dernier James Bond et du film "The French Dispatch", l'actrice est plus amoureuse que jamais.

Les belles histoires d'amour sont parfois une question de temps, et les secondes chances peuvent permettre de rencontrer l'homme ou la femme de sa vie. Léa Seydoux en est la preuve : en choisissant de se remettre avec son ex, elle semble définitivement avoir fait le bon choix. Depuis 2013, elle file le parfait amour avec un certain André Meyer, mannequin discret avec lequel elle s'affiche rarement.

Des débuts compliqués

Léa Seydoux a fait la connaissance d'André Meyer en 2010. À l'époque, ils ont commencé à se fréquenter, sans que cette relation ne soit réellement sérieuse. Ni l'un ni l'autre n'avait vraiment envie de s'engager dans une relation sérieuse, et la carrière de l'actrice était en plein boum grâce à ses rôles dans "Inglorious Basterds" de Quentin Tarantino, et "Minuit à Paris" de Woody Allen. Ils se sont retrouvés trois ans plus tard. La star de cinéma était en pleine promotion du film La Vie d'Adèle, dont le tournage a été particulièrement compliqué, mais qui lui a permis de remporter la Palme d'or.

Vidéo. Tout ce qu'il faut savoir sur Léa Seydoux

Lorsque les deux ex se sont retrouvés, la magie a opéré. "Ça a été un coup de foudre en deux temps", a raconté la principale intéressée en 2015, dans les colonnes de Paris Match. "Il y a quelques années, je l'ai fréquenté une première fois. Il était un peu jeune ; moi, pas très mature non plus et absorbée par mon travail. Bref, on s'était ratés. J'avais vaguement gardé contact avec lui. Un jour, nous nous sommes recroisés. Et là, je me suis dit : 'C'est lui'".

Une histoire d'amour menée en toute discrétion

L'actrice n'est pas du genre à afficher sa vie privée. Absente des réseaux sociaux, elle n'aime les selfies, qu'elle juge "impudiques", et n'a jamais arpenté les tapis rouges avec l'homme qui partage sa vie depuis neuf ans. Les rares photos de leur couple ont été capturées par des paparazzi sans l'accord des principaux intéressés. Ce qui ne l'empêche pas d'évoquer – souvent sans le nommer – son compagnon dans la presse.

Interrogée par le magazine Marie Claire en 2018, elle a affirmé : "J'adore être en couple", tout en tordant le cou aux rumeurs selon lesquelles elle s'était mariée en secret. "Je ne suis pas mariée. À un moment, j'ai voulu, puis plus, mais peut-être un jour. J'adore la vie de famille, mais après, l'idée du couple… en fait, ce qui est flippant dans le couple c'est le regard social, la morale qui va avec. Mais si on se dit qu'un couple c'est partager quelque chose avec la personne qu'on aime, c'est génial".

À Paris Match, elle n'hésitait pas à l'affirmer : "J'ai rencontré l'homme de ma vie, quelqu’un de pleinement présent à lui-même". À l'époque, déjà, elle évoquait son désir de maternité : "J'espère qu'il sera le père de mes enfants. Avant, j’en voulais cinq, comme ma mère. Aujourd’hui, la question de la surpopulation me semble trop angoissante pour procréer sans se soucier du reste. À la limite, adopter me semblerait presque plus sage".

Vidéo. Léa Seydoux : ses tendres confidences sur sa relation avec son fils Georges

Son fils, le nouvel homme de sa vie

En 2016, alors qu'elle est à l'affiche du film Juste la fin du monde de Xavier Dolan, au côté de Marion Cotillard, elle a dévoilé son ventre rond. Le 18 janvier 2017, elle a donné naissance à Georges, son premier enfant. Une consécration d'un autre genre pour l'actrice qui adore les enfants, et qui était déjà une tante attentive pour ceux de sa sœur la styliste Camille Seydoux.

"J’étais terrorisée à l’idée de rencontrer la personne dont je savais que je l’aimerais plus que tout au monde", a-t-elle confié au magazine Psychologies en 2020, au sujet de sa maternité et de son accouchement. "L’amour que j’ai pour mon fils dépasse tout ce que j’ai pu connaître". Même si elle avouait que ce nouveau rôle n'était pas de tout repos : "Je trouve qu'être une mère est éreintant, difficile et très éprouvant ! Franchement, certains jours, je n'en peux plus !" Il faut dire qu'elle a fait le choix d'une éducation encore rare, même si le modèle tend à se démocratiser : "Je veux que mon fils soit respectueux, des femmes comme des hommes. Je ne le genre pas. Il aura la liberté d’être qui il veut, de s’habiller comme il veut, d’aimer qui il veut. Je souhaite qu’il acquiert le goût de la liberté", affirmait-elle à Madame Figaro. Aujourd'hui, elle regarde son fils grandir avec bonheur, tout en cartonnant au cinéma.

A LIRE AUSSI

>> "Elle énervait les techniciens" : le comportement "lunaire" de Léa Seydoux révélé par l'équipe du film Mes Copines

>> “Je trouve ça impudique” : Léa Seydoux explique pourquoi elle n’aime pas les selfies sur Instagram

>> Léa Seydoux toujours marquée par La Vie d’Adèle : "Je n’ai plus envie de souffrir comme certains films m’ont fait souffrir"

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles