Lio : de son passé de femme battue à ses engagements féministes

·5 min de lecture
PARIS, FRANCE - SEPTEMBER 11:  Lio attends the 'Danse Avec Les Stars 2018' Photocall At TF1, on September 11, 2018 in Paris, France.  (Photo by Stephane Cardinale - Corbis/Corbis via Getty Images)
Lio : de son passé de femme battue à ses engagements féministes (Photo by Stephane Cardinale - Corbis/Corbis via Getty Images)

Ce mardi 29 mars 2022, Lio figure au casting du téléfilm de M6, "Elle m’a sauvée". Une histoire particulièrement saisissante sur fond de violences conjugales. Il y a déjà plusieurs années, Lio en a elle-même été victime. Depuis, elle se bat sans cesse pour sauver les femmes qui, comme elle, ont besoin d’aide.

Lio est de retour sur le petit écran français. Ce mardi 29 mars, M6 diffuse le téléfilm évènement réalisé par Ionut Teianu, "Elle m’a sauvée". Un téléfilm inspiré des histoires vraies de Julie Douib, tuée par son mari le 3 mars 2019 en Corse, et Laura Rapp, autrice du livre "Tweeter ou mourir", et dans lequel Lio y incarne une avocate chargée d’une affaire de violences conjugales. Ce rôle lui tient particulièrement à coeur. Maman de six enfants, l’actrice et chanteuse a elle-même traversé une période douloureuse, victime de violences conjugales pendant plusieurs années…

Vidéo. Laura Rapp : "Comment en France, peut-on dire qu’un homme qui essaie de tuer sa compagne est un bon père"

L’enfer des violences conjugales

C’est à la fin des années 90 que Lio se met en couple avec le chanteur Alexis Zad. S’il lui parait d’abord "merveilleux", son visage change du jour au lendemain lorsque l’artiste portugaise tombe enceinte de leurs jumelles, Léa et Garance. "Il a commencé à me battre de plus en plus souvent, de plus en plus violemment", racontait-elle dans les colonnes de Paris Match en 2013. C’est le début de l’enfer pour Lio, qui est d’abord "dans le déni" face à l’attitude de son bourreau : "Je lui trouvais des excuses : 'Ce n’est pas de sa faute. Il a été battu lui-même. C’est un enfant de la rue.' C’est moi, au contraire, qui culpabilisais : 'J’ai dû mal agir pour le mettre dans cet état-là.' J’étais avec un pervers narcissique et je ne le savais pas. Petit à petit, je suis tombée dans l’aliénation et mes aînés ont assisté à toute cette violence."

Un sentiment de culpabilité qu’elle a abordé plus récemment, en mars 2022 dans les colonnes de Gala. "Comme beaucoup, je me suis demandé ce que j'avais fait de mal pour le mettre hors de lui comme ça. Je prenais en charge aussi la souffrance de cet homme qui était comme exilé. À partir du moment où on reçoit le premier coup, si l'on ne dit pas 'ça c'est intolérable, la limite est franchie, stop !', la violence entre. Elle déferle." Le déclic, Lio l’a eu lors d’un évènement plus violent encore qui a cette fois impliqué ses enfants : "Je n'ai réussi à porter plainte que quand il a commencé à me porter des coups pendant que j'allaitais les jumelles. Parce que j'ai eu peur pour elles." L'artiste et ses enfants fuient le domicile familial, mais c’est "un autre enfer" qui commence : celui du combat "avec la police" pour faire entendre sa voix.

Vidéo. Lio victime de violences conjugales par son ex : "La blessure est toujours là"

Malheureusement, son ex-compagnon la retrouve alors qu’elle s'est réfugiée dans un hôtel. Le cycle de la violence continue : "Il s’est présenté au réceptionniste avec un journal où nous étions photographiés ensemble. 'Vous voyez bien que je suis son mari. ­Laissez-moi monter !' Et le type l’a laissé faire." S'en suivent des retrouvailles terribles pour l'artiste. "Cette journée, où j’ai subi des violences devant ma fille de 3 ans, a été la pire de ma vie."

Lio, femme engagée

Si Lio a pu s’en sortir, c’est aussi grâce à sa soeur Helena Noguerra. C’est elle qui a su lire entre les lignes, derrière les murs d’un foyer violent. "Elle a vu des choses qu'elle ne comprenait pas, alors elle en a parlé autour d'elle et s'est approchée d'une association pour femmes battues. On lui a expliqué. On lui a dit que la première chose que je ferai, ce serait de nier, de minimiser, qu'il fallait y aller doucement, se souvient Lio. Sans elle, sans son regard sur moi lorsque j’étais battue, sans son coup de fil à SOS Femmes battues, je serais morte. C’est elle qui m’a sauvé la vie. Je lui dois tant !"

Mais les violences conjugales laissent des traces indélébiles. Aujourd’hui, Lio nourrit encore un sentiment de culpabilité à l’égard de ses enfants : "Je n’ai pas su me montrer responsable. Je leur ai demandé pardon. Ils m’ont pardonnée, mais moi je ne me le pardonnerai jamais..." Pour tenter de soigner ses maux, Lio a suivi une longue psychanalyse. Mais c’est aussi sur la scène publique qu’elle met désormais ses douleurs intimes au service de l’engagement.

Très bonne amie de Marie Trintignant, décédée sous les coups de Bertrand Cantat en 2003, Lio n’a jamais cessé d’honorer sa mémoire, pointant du doigt le comportement du chanteur de Noir Désir. En avril 2018, alors que le mouvement féministe Femen fêtait ses dix ans d'existence à la Bellevilloise à Paris, Lio avait répondu présente. Sur scène, la chanteuse et comédienne s’était même produite topless pour interpréter son titre phare "Banana Split".

À lire aussi :

>> « La blessure est toujours là » : Lio se livre sur les violences conjugales dont elle a été victime

>> Lio : Cette somme surprenante qu'elle touche grâce à ses chansons

>> Lio abstinente sexuellement depuis plus de huit ans, un choix "d’ordre politique"

À voir également : "Je suis très inquiète" : Lio, fauchée ? La star évoque ses problèmes financiers