Le Luberon, étonnant Colorado provençal

iStock

Si les reliefs environnants ont été ravinés par l'eau et le vent, c'est d'abord l'homme qui a sculpté la carrière d'ocres de trente hectares qui s'étire au pied du village de Rustrel. Et l'intervention humaine a rendu le spectacle encore plus grandiose ! Trois circuits accessibles à tous (de deux kilomètres quatre cents à cinq kilomètres et demi) explorent les paysages piquetés de pins. Aux champs de sable doré du bien nommé "Sahara" et aux falaises rouges érodées répondent des dunes pétrifiées et des colonnes de roches aux formes fantasmagoriques, à contempler depuis le belvédère des cheminées de fées. Magique ! Le panorama est encore plus éclatant au petit matin ou en fin de journée, lorsque le soleil enflamme les vingt-quatre teintes de la roche argileuse dues aux hydroxydes de fer. Elle tend vers le rouge lorsqu'elle renferme de l'hématite. La limonite lui donne des nuances brunes. Et elle vire au jaune grâce à la goethite. Pensez à prendre un coupe-vent car en hiver, le mistral rend le ciel dégagé mais glace aussi l'atmosphère. Équipez-vous aussi d'une seconde paire de chaussures, car on ressort de ce Far West français avec les pieds… colorés !

Pour les sportifs : et si vous exploriez les sites ocriers à vélo ? Boucles de quinze à cinquante et un kilomètres. Info sur www.veloloisirprovence.com et www.francevelotourisme.com

À lire aussi :

Luberon : balade dans les villages perchés

Tout savoir sur la cuisine du Lubéron

Partez à la découverte du Lubéron, le pays du melon (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite