Le maillot brésilien : l’épilation préférée des femmes

© Luna Joulia

Maillot classique, maillot échancré ou encore maillot intégral... autant de méthodes d'épilation et de façons d'habiller (ou pas) votre pubis. L'une d'entre elles gagne pourtant la première place : le maillot brésilien. Zoom sur cette technique d'épilation.

Selon Bouchra Frikech, esthéticienne, le maillot brésilien est en effet la forme la plus demandée. Et ce, tous âges confondus. « Même si j’ai des clientes de 18 ans comme de 60 ans qui choisissent l’épilation intégrale et d’autres qui préfèrent ne retirer que le strict minimum, la grande majorité de mes clientes, quel que soit leur âge, optent pour l’épilation du maillot brésilien. »

Le maillot brésilien, c’est quoi ?

Dans les faits, le maillot brésilien est né au moment où les strings et les tangas sont devenus des pièces incontournables de la lingerie féminine. D’où son nom. Référence aux sublimes cariocas déambulant dans les rues de Rio avec pour seuls atouts un string et quelques plumes. Chez nous, c’est moins exotique, mais en pratique le principe est le même. À mi-chemin entre le maillot échancré et le maillot intégral, le maillot brésilien est l'alternative idéale pour celles qui angoissent de voir apparaitre un poil hors du maillot de bain l'été. Une méthode que l'on réalise très souvent à la cire dans un institut.

Comment s'épiler le maillot brésilien ?

Bien préparer sa peau

Avant chaque épilation, il est important de préparer sa peau. Pour cela, on procède à un gommage du maillot la veille et on n’oublie pas de bien hydrater. Ainsi, on prévient les risques d’apparition de poils incarnés.

Le choix de la technique

S’il est tentant de recourir à des techniques indolores, telles que l’épilation au...

Lire la suite de l'article sur Elle.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles