Publicité

Double vie - Camille 41 ans : "Mes deux conjoints croient que je m’absente pour le travail quelques jours par semaine. C’est un mensonge qui me convient très bien"

Camille 41 ans, a fait le choix de la double vie il y a 5 ans. La quadragénaire a donc "deux maisons, deux relations, comme une vie normale mais en deux parties.". Camille l'avoue, même si sa situation n'est pas normale, c'est sa façon à elle de "trouver son équilibre".

Double vie - Camille 41 ans :
Double vie - Camille 41 ans : "Mes deux conjoints croient que je m’absente pour le travail quelques jours par semaine. C’est un mensonge qui me convient très bien"

Crédit : Getty

Camille a 41 ans et elle mène une double vie depuis 5 ans : "Je suis en couple avec mon mec depuis 7 ans. J’étais célibataire depuis longtemps au moment de notre rencontre qui a eu lieu grâce à une application de rencontre. J’étais très heureuse d’avoir trouvé quelqu’un et c’est objectivement un mec bien. J’ai été très amoureuse pendant un an et demi. Je ne voyais que lui et j’avais envie qu’on passe tout notre temps ensemble. Et puis, ça a commencé à s’atténuer avec le temps. J’avais envie de changement. Je ne peux pas dire que je l’aimais plus mais je ne sentais plus capable de ne connaître que lui. C’est là que j’ai rencontré celui avec qui j’ai commencé une double vie."

Avec le premier, Camille partage tout le quotidien : "On a une maison ensemble, on fait les courses ensemble, on remplit nos déclarations d’impôts ensemble, on est pacsés. C’est la parfaite petite vie d’intérieur et je suis heureuse de vivre ça avec lui. C’est vraiment le mec parfait. Il ne s’énerve jamais, il fait sa part des choses. Je sais qu’ils ne sont pas tous comme ça. C’est à cause de tout ça et parce que je l’aime encore que je reste avec lui, même si j’ai une autre vie à côté. Je ne me sens pas capable de le quitter pour me mettre avec mon autre homme. Ou même un autre. Je sais la chance que j’ai d’être avec lui."

Avec le second, Camille partage des moments de passion : "On a un appartement ensemble mais il croit que j’ai un travail qui est un peu trop loin pour habiter à plein temps avec lui. C’est le cas aussi de mon premier mec. Tous les deux croient que je dois m’absenter pour le travail quelques jours par semaine. C’est un mensonge avec lequel je compose et qui me convient très bien. Ils ne posent pas plus de questions à part si ça se passe bien au travail. Ils disent de temps en temps qu’ils aimeraient que ce soit plus simple pour le quotidien et passer plus de temps avec moi. Mais je dis que je ne peux rien y faire et ça marche. Avec mon deuxième mec, on a une vie un peu différente parce que la relation est plus fraîche et qu’on a une relation qui est beaucoup nourrie par le sexe, ce qui n’est plus le cas avec mon premier mec. On se saute dessus sans arrêt. Ça ne nous empêche pas de partager des moments du quotidien ensemble et de tout faire comme un couple."

Vidéo. "Je connais très peu de couples fidèles"

Camille n’envisage pas de revenir à un modèle classique pour le moment : "J’ai fait le choix de la double vie. Je ne voulais pas d’une situation où j’avais juste un amant ou d’une situation où je devrais faire un choix entre deux hommes. J’ai choisi ce qui me convenait le mieux. Deux maisons, deux relations, comme une vie normale mais en deux parties. Je ne peux pas dire que je trouve que ce soit normal. Je sais que ce n’est pas le cas. Mais je sais aussi que c’est une façon de trouver mon équilibre. Je vois de plus en plus de gens parler de polyamour et de la façon de vivre plusieurs relations en même temps. Je ne me vois pas faire de grandes réunions avec mes deux hommes pour construire quelque chose à trois. En plus, je sais qu’ils ne seront pas d’accord. Ironiquement, ils sont plutôt possessifs. Je sais que ça ne pourra pas durer éternellement et que mon mensonge ne tiendra pas pendant 10 ou 20 ans. Mais je veux le faire durer le maximum de temps possible. Et si ça fait tout exploser, je pourrais dire que j’en ai profité."

Elle admet que son choix n’a été possible que parce qu’elle n’a pas d’enfant : "Je ne voulais pas d’enfant au départ mais ces dernières années j’aurais pu revenir sur cette décision. Au moment des confinements, j’ai été confiné avec l’un puis l’autre. Avec l’excuse d’être avec mes parents. Je n’imagine pas comment ça aurait été avec des enfants. Et puis avec qui je ferais le choix d’en avoir ? Comment cacher ma grossesse ? Je ne suis pas une manipulatrice de génie. Finalement, si je peux me permettre cette double vie c’est aussi grâce à ces choix de vie."

Pour certaines personnes, construire une double vie est une échappatoire, pour d’autres, souvent de l’autre côté, ce sera un manque de courage. Comment vivent les personnes qui ont une double vie ? Et comment le vivent celles et ceux qui découvrent que leur partenaire de vie en mène plusieurs ? Nous avons décidé de faire parler celles et ceux qui se retrouvent souvent malgré eux, au coeur d’une double vie. Si vous aussi vous voulez raconter vos belles histoires de vie, d'amitié et d'amour, vous pouvez envoyer un message à cette adresse : lucilebellan@gmail.com.

À lire aussi :

>> Histoires de femmes infidèles : "Arrivée à la chambre d’hôtel, c’est mon mari qui m’attendait"

>> Histoires de femmes infidèles : "Je suis tombée sur le boulanger dans mon club libertin"

>> Pourquoi les hommes font-ils moins de nudes que les femmes ?