Panaris doigt : causes, symptômes, traitement, opération

Si le panaris n’est pas traité, il se transforme en abcès et s’accompagne alors d’une intense douleur. Il est nécessaire d’exciser le panaris à ce stade de l’infection.

Le panaris se définit comme une infection cutanée et sous-cutanée affectant un doigt. Une bactérie est responsable de cette infection : il s’agit du staphylocoque doré dans la majorité des cas, ou du streptocoque dans des cas plus rares. Le panaris touche les doigts de la main, ou plus rarement les orteils. Il survient généralement au niveau du pourtour de l’ongle, mais il peut également toucher la pulpe des doigts, voire le dos d’un doigt. L’ongle joue une fonction essentielle pour l’organisme en protégeant les doigts et les orteils, en facilitant la marche et la course, mais aussi en remplissant une fonction de grattage ou de défense. Le panaris se forme quelques jours après une petite blessure cutanée : son apparition évolue entre 2 et 5 jours selon l’Assurance maladie. Certaines plaies peuvent apparaître au niveau des ongles et des doigts : hématome sous-unguéal, corps étrangers, arrachement de l’ongle, fracture de phalange, amputation de l’extrémité d’un doigt. Certains de ces traumatismes nécessitent une prise en charge médicale immédiate. Le panaris est consécutif à une plaie de l’ongle ou du doigt. Même s’il est généralement bénin, il requiert des soins médicaux rapides afin d’éviter toute complication. Un panaris à un stade avancé est par ailleurs plus complexe à prendre en charge, puisqu’il nécessite une (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles