Peeling maison : le bon geste anti-âge ?

Getty Images/iStockphoto

À ne pas confondre avec un gommage, le peeling contient principalement des acides de fruits (AHA) afin de provoquer chimiquement la desquamation de la peau pour améliorer sa qualité. « Il enlève la couche superficielle de l’épiderme pour lui permettre de se renouveler de façon plus saine et plus nette », raconte Clara Laborie, Skin-thérapeute chez Dermalogica. Le peeling ne comble donc pas les rides, mais il a l’avantage d’améliorer l’aspect global de la peau et d’aider à ralentir le vieillissement cutané. Bien moins concentrées que les peelings professionnels, ces nouvelles formules à faire chez soi font de plus en plus d’adeptes.

Parmi les AHA, tous n’ont pas la même intensité d’action. Le plus souvent on retrouve de l’acide glycolique, l’un des plus puissants, qui correspond notamment aux peaux grasses car il agit en profondeur pour décoller et éliminer les cellules mortes. L’acide lactique, plus doux, convient parfaitement aux peaux sensibles car il ne provoque pas d’irritations. Enfin, l’acide salicylique est apprécié des peaux à tendance acnéiques pour ses propriétés antibactériennes.

Selon Clara Laborie, le peeling est particulièrement intéressant pour les peaux dites « matures » car il embellit la qualité de la peau, sa texture et permet d’atténuer les taches. « L’épiderme met environ 28 jours à se renouveler mais avec le temps, le délai se rallonge. Le peeling va ainsi l’obliger à faire ce travail afin de garder une belle peau plus longtemps », souligne-t-elle. À la clé, (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite