Publicité

Pourquoi l’eczéma touche-t-il de plus en plus d’adultes, et en particulier les femmes ?

Pourquoi y a-t-il de plus en plus de cas d’eczéma chez les adultes ? [Photo: Getty]
Pourquoi y a-t-il de plus en plus de cas d’eczéma chez les adultes ? [Photo: Getty]

Nous avons tendance à penser que l’eczéma touche surtout les enfants, mais cette inflammation de la peau concerne de plus en plus d’adultes.

On estime qu’environ 15 millions de personnes au Royaume-Uni souffrent actuellement d’eczéma. La maladie touche principalement les enfants, mais une personne atteinte sur 12 serait adulte. Plus de femmes seraient également touchées, selon plusieurs études.

De plus, l’eczéma atopique, le type le plus courant de la maladie, toucherait deux à trois fois plus de personnes dans les nations industrialisées que dans les années 1970, d’après certaines études.

Les cas les moins sérieux peuvent entraîner des démangeaisons et parfois de la gêne, mais la maladie peut être débilitante dans les cas les plus graves.

Un sondage d'Allergy UK réalisé auprès d’adultes atteints d’eczéma a permis de conclure que la maladie avait un impact sur le quotidien (chez 88 % des personnes atteintes), les relations personnelles (58 %) et la vie sociale (73 %).

Malgré l’ampleur du problème, l’eczéma chez les adultes n’est pas toujours détecté et n’est donc pas traité.

Voici tout ce qu’il faut savoir sur cette maladie à l’occasion de la Semaine nationale de l’eczéma (du 14 au 22 septembre 2019).

Qu’est-ce que l’eczéma ?

L’eczéma (également surnommé dermatite) est une maladie associée à une peau sèche, selon la National Eczema Society.

“Il s’agit d’une maladie individuelle qui varie d’une personne à l’autre et se décline de différentes manières”, peut-on lire sur le site.

“Elle n’est pas contagieuse, et vous ne risquez donc pas de l’attraper à cause d’une autre personne”.

Dans les cas moins graves, la peau est sèche, sensible, rouge et elle démange, mais les croûtes, infections et saignements ne sont pas rares dans les cas plus sérieux.

Le fait de se gratter constamment entraîne parfois des déchirures et des saignements, ce qui est parfois à l’origine d’infections.

Quelle est la cause de l’eczéma ?

Il existe différents types d’eczéma, d’après la National Ezcema Society.

On ignore encore précisément pourquoi l’eczéma atopique apparaît, mais des études indiquent que plusieurs facteurs génétiques et environnementaux pourraient jouer un rôle.

“Le terme ‘atopique’ fait référence à la tendance personnelle et familiale de développer de l’eczéma, l’asthme et/ou le rhume des foins”, d’après le site.

De plus, l’eczéma est également l’une des rares maladies dermatologiques capables d’être accentuées par les émotions, les deux principaux éléments déclencheurs étant le stress et l’anxiété.

Il n’est pas toujours évident de trouver le traitement adéquat [Photo: Getty]
Il n’est pas toujours évident de trouver le traitement adéquat [Photo: Getty]

Pourquoi l’eczéma touche-t-il de plus en plus d’adultes ?

Le taux supérieur pourrait être dû à plusieurs facteurs, surtout chez les femmes, d’après le Dr Mervyn Patterson, médecin spécialiste en cosmétique chez Woodford Medical.

“Les femmes sont davantage susceptibles d’entrer en contact avec des produits cosmétiques, des parfums, des agents nettoyants, des détergents et des produits ménagers à l’origine d’irritations”, confie-t-il.

“De nombreuses personnes considèrent que leur peau est particulièrement sensible et, concernant le visage, les éléments déclencheurs sont souvent les ingrédients présents dans les différents soins du visage avec lesquels nous expérimentons constamment”.

Dr Patterson confie que les femmes pourraient également être moins susceptibles de tolérer l’aspect de la dermatite et donc plus enclines à consulter que les hommes.

“De part leur profession, les femmes sont davantage susceptibles d’entrer en contact avec des sensibilisateurs puissants connus, comme les agents de coloration des cheveux dans l’industrie de la coiffure, les solvants et les colles utilisés par les manucures, les matériaux de peeling employés par les esthéticiennes et les matériaux de nettoyage en général”, confie-t-il.

“Les professionnels de la santé sont également davantage touchés par la sensibilisation à partir des matériaux utilisés pour stériliser la peau et l’utilisation fréquente de gants en latex”.

Il est également possible que les changements de taux d’hormone chez les femmes, en particulier pendant la grossesse et à différents stades du cycle menstruel, jouent un rôle pour expliquer cette différence homme/femme.

Que peut-on faire pour éviter l’eczéma ?

Il est probablement impossible d’éviter complètement l’eczéma une fois adulte, mais il est recommandé d’identifier des éléments déclencheurs potentiels.

“Plus facile à dire qu’à faire, car il est parfois difficile, voire impossible, de déterminer l’allergène en cause, qu’il soit aérien ou alimentaire”, explique le Dr Patterson.

“Tenter de soigner la maladie tôt grâce aux meilleurs émollients, produits de réparation des barrières et stéroïdes pourrait permettre de limiter l’impact de la maladie”.

Certaines personnes atteintes qualifient l’eczéma de débilitant [Photo: Getty]
Certaines personnes atteintes qualifient l’eczéma de débilitant [Photo: Getty]

Les traitements de l’eczéma

Il n’existe actuellement pas de remède et il est également difficile de trouver des traitements efficaces, car de nombreux facteurs sont en jeu, comme la génétique, les allergies et les déclencheurs émotionnels.

L’eczéma est souvent mieux contrôlé lorsqu’on se penche sur la cause profonde, selon le Dr Patterson.

“Réparer la barrière cutanée et atténuer l’inflammation afin de réduire l’envie de se gratter”, confie-t-il.

“Réparer la barrière permet d’avoir une peau plus saine et limite la pénétration de facteurs environnementaux comme les savons, les détergents et les bactéries présentes sur les surfaces”.

“Une barrière plus saine permet également de limiter la perte d’eau dans les couches plus profondes, permettant ainsi d’éviter d’avoir la peau sèche, puis de souffrir de démangeaisons”.

Dr Patterson confie que limiter l’inflammation chronique permet de contrôler l’excitabilité du système immunitaire, et ainsi de réduire la production d’histamine et donc l’envie de se gratter.

Le NHS propose de nombreux traitements différents afin de mieux contrôler et gérer les symptômes de l’eczéma, comme :

• des techniques de soins personnels pour éviter les grattements et les éléments déclencheurs

• des émollients (soins hydratants) utilisés au quotidien pour les peaux sèches

• des corticostéroïdes topiques utilisés pour limiter les gonflements, les rougeurs et les démangeaisons en cas de crise

L’alimentation est rarement considérée comme l’unique élément déclencheur de l’eczéma, mais certaines personnes atteintes confient que des changements alimentaires peuvent limiter les crises, et l’alimentation devrait donc être pris en compte.

La National Eczema Society recommande de consigner tous les aliments consommés et de surveiller l’évolution de l’eczéma afin d’identifier des éléments déclencheurs potentiels. Assurez-vous de toujours consulter un médecin ou un diététicien avant de modifier votre alimentation.

En termes de produits spécifiques, Dr Patterson recommande la crème Epionce Renewal Calming Cream, qui d’après lui, permet de limiter les démangeaisons en réparant rapidement les lipides en surface à l’intérieur de la barrière cutanée externe et en calmant les voies d’inflammation dans la peau.

“Les personnes atteintes d’eczéma et les parents d’enfants atteints n’aiment pas trop utiliser de stéroïdes topiques et ont du mal avec les préparations d’émollients grasses prescrites par le NHS”, confie-t-il.

“La crème Renewal Calming Cream est vraiment agréable, car elle est absorbée rapidement et ne laisse pas de dépôt gras. Elle traite directement le problème de peau sous-jacent et permet de soulager les symptômes rapidement ainsi qu’une partie de la dépendance aux crèmes stéroïdiennes”.

Marie Claire Dorking