Publicité

Comment prévenir les poussées de la maladie de Crohn ?

Avec la rectocolite hémorragique et quelques colites indéfinies, la maladie de Crohn forme ce que l'on appelle les Maladies Inflammatoires Chroniques de l'Intestin, ou MICI. Cette pathologie auto-immune à l'origine de symptômes digestifs, articulaires ou plus généraux évolue sous la forme de poussées plus ou moins douloureuses et longues. La qualité de vie des personnes touchées peut en être considérablement impactée. Existe-t-il des solutions efficaces pour pérenniser les périodes de rémission ?

Selon la Société Nationale Française de Gastro-Entérologie (SNFGE), la maladie de Crohn touche près de 120 000 personnes en France, avec un pic de fréquence entre 20 et 30 ans. Chez la plupart des patients, la pathologie inflammatoire se caractérise par des phases d'activité qualifiées de poussées pendant lesquelles les symptômes surviennent de manière plus ou moins intense. La mise en place d'un traitement médical est alors nécessaire afin de stopper le processus inflammatoire, de cicatriser les lésions de la muqueuse intestinale et d'éviter les récidives. En la matière, les gastro-entérologues disposent de plusieurs stratégies thérapeutiques qu'ils peuvent moduler en fonction de leurs patients. Si la corticothérapie reste l'un des traitements de référence dans la maladie de Crohn, les immunosuppresseurs ou encore les biothérapies constituent également des alternatives possibles.

Le respect minutieux des prescriptions médicales ainsi qu'une surveillance régulière sont indispensables (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite