Que devient la journaliste Anne Sinclair ?

·5 min de lecture
PARIS, FRANCE - 03/02/2017: Journalist Anne Sinclair poses during a portrait session in Paris, France on 03/02/2017. (Photo by Eric Fougere/Corbis via Getty Images)
(Photo by Eric Fougere/Corbis via Getty Images)

10 ans après l'affaire DSK, 8 ans après sa séparation avec l'homme politique, Anne Sinclair est de retour sur le devant de la scène. Dans une interview accordée à ELLE, elle a accepté de revenir sur les faits qui se sont déroulés il y a une décennie de cela. L'occasion pour la journaliste de revenir dans un univers médiatique dont elle avait pris ses distances depuis quelques années.

Aujourd'hui, le nom d'Anne Sinclair est indubitablement lié à celui de Dominique Strauss-Kahn, dont elle a partagé la vie pendant 25 ans, et dont elle s'est séparée en 2013, quelques années après la tristement célèbre "affaire du Sofitel", dans laquelle il a été accusé de viol. La journaliste n'a jamais eu besoin de son célèbre compagnon pour faire la Une des médias. Elle-même a toujours su tirer son épingle du jeu de par son talent, et ce bien avant de rencontrer celui qui allait partager sa vie.

Vidéo. 10 ans après, Anne Sinclair revient sur l'"affaire du Sofitel"

La carrière d'Anne Sinclair a en effet de quoi faire rêver tous les aspirants journalistes. Licenciée en droit, diplômée de l'Institut d'études politiques de Paris, elle a très vite su qu'elle voulait devenir journaliste, et a intégré Europe 1, sa radio de prédilection, en 1973. Trois ans plus tard, la télévision lui fait les yeux doux, et en dépit d'un passage à vide entre 1982 et 1983, ses émissions ont toujours remporté un franc succès.

De 7 sur 7 à Questions à domicile

Lorsque l'on repense à la carrière télévisuelle de la journaliste, deux émissions sortent particulièrement du lot. En septembre 1984, sur TF1, elle arrive à la présentation du magazine politique hebdomadaire 7 sur 7, créé trois ans plus tôt. D'abord en alternance avec Jean Lanzi jusqu'à 1987, puis en solo, elle devient l'une des figures de proue de la chaîne, obtient de multiples récompenses et sa popularité auprès du public ne cesse de grimper. D'autant qu'elle co-anime en parallèle l'émission Questions à domicile, qui va lui permettre de faire la connaissance de Dominique Strauss-Kahn, qu'elle épousera trois ans plus tard.

Vidéo. Tristane Banon évoque la personnalité perverse de DSK

Du fait de la carrière politique de son mari, elle s'éloigne toutefois des plateaux télévisés pour devenir directrice générale de e-TF1, la filiale internet du groupe, puis vice-présidente. Elle sera finalement limogée en juin 2001, à la suite de désaccords avec Patrick Le Lay, le PDG du groupe, et Étienne Mougeotte, qui lui reprochent ses opinions trop tranchées. Saisie aux prud'hommes, la chaîne sera condamnée à lui verser 1,86 million d'euros.

Des collaborations avant un retour en puissance

Pendant de nombreuses années, installée aux Etats-Unis avec son époux, elle se contente de collaborations régulières avec différents médias. L'affaire DSK aurait pu mettre un point final à sa carrière, mais la journaliste a refusé de se laisser faire, et le 23 janvier 2012, quelques mois après les faits, elle devient directrice éditoriale du site français d'actualité Le Huffington Post, qui vient tout juste de débarquer en France. Elle restera à ce poste jusqu'en 2019, refusant de répondre aux sirènes de la politique. Elle a notamment affirmé avoir refusé le poste de ministre de la Culture, lors du quinquennat de François Hollande : "C'était un grand honneur", a-t-elle confié au magazine ELLE récemment , même si elle a finalement préféré décliner. Depuis, Anne Sinclair avait quelque peu disparu de la scène médiatique. Pour mieux préparer ses mémoires, visiblement.

Bientôt un livre pour raconter sa version des faits

Le 2 juin prochain, Anne Sinclair publiera le livre Passé composé, dans lequel elle reviendra sur son enfance, sa carrière, mais aussi ses amours. L'occasion de faire quelques révélations sur sa vie avec Dominique Strauss-Kahn ou sur les différentes accusations portées à l'encontre de son ex-mari ? Ce dernier s'est en effet régulièrement trouvé au coeur de l'actu ces derniers mois, notamment à travers des documentaires se penchant sur l'affaire du Sofitel. 10 ans après les faits, ces mémoires seront peut-être l'occasion pour la journaliste de tirer un trait définitif sur ce passé qui l'a longtemps hantée, et de pouvoir aller de l'avant. Des faits qu'elle compte raconter à sa manière : "Le séisme qui a dévasté ma vie, je ne voulais d’abord pas en parler. Puis j’ai pensé qu’on allait me le reprocher : "Mais elle se fiche de nous !" Alors, j’ai choisi de raconter mon ressenti, uniquement mon ressenti. Je ne me sens pas autorisée à parler d’actes qui ne sont pas de mon fait."

Elle avoue cependant n'avoir pas vraiment prévu ce livre, à l'origine : "J’ai toujours dit que les Mémoires d’une journaliste n’avaient aucun intérêt et, en publiant Passé composé , je mange mon chapeau ! L’année dernière, LCP et Patrick Cohen m’ont fait un magnifique cadeau avec l’émission Rembob’Ina , qui a rediffusé des extraits de "7 sur 7". Je ne les avais jamais revus car je déteste me regarder. J’ai trouvé intéressant ce témoignage sur une époque politique et médiatique. À partir de là, j’ai eu le désir d’élargir le portrait de la fille de la télé, de raconter mon enfance, ma passion pour le journalisme et, de fil en aiguille, tout le reste."

A LIRE AUSSI

>> Anne Sinclair sort du silence dix ans après l'affaire DSK : "Je ne savais rien"

>> « J’étais dans le déni » : Anne Sinclair sort du silence dix ans après la révélation de l'affaire DSK

>> Anne Sinclair : « Je suis plus sereine que je ne l’ai jamais été, plus vivante »

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles