Publicité

Saint-Valentin : tout ce que les hommes n'osent pas dire

Chaque année, c’est pareil ! A l’approche du 14 février, des cœurs rouges fleurissent sur les vitrines des parfumeries, fleuristes et bijouteries… La Saint-Valentin corvée, fête commerciale ou rendez-vous romantique ? Neuf hommes nous disent ce qu’ils pensent « vraiment » de ce jour-là.

« Le romantisme ne se réserve pas à l’avance »

« S’échanger quelques mots doux dans un restaurant bondé pour lequel il aura fallu réserver quinze jours avant, et en ressortir une heure après pour laisser la table à un autre couple, non merci ! Le romantisme ne se réserve pas à l’avance et ne se presse pas. » Sylvain, 29 ans

« La Saint-Valentin, c’est bien si l’on veut jouer le jeu des fleuristes, des bijoutiers ou autres parfumeries. Evidemment que cette fête est commerciale, comme beaucoup de fêtes… Mais on peut tout de même chercher à passer une soirée douce, en belle compagnie, juste histoire de redonner un peu de romantisme à une relation qui en manque un peu parfois. » Alexandre, 31 ans

« Je ne suis pas obsédé par cette fête, mais je trouve que cela constitue une sortie romantique et sympa, même si cela ne doit pas être la seule et unique de l’année ! Ce que je cherche avant tout, c’est faire plaisir à mon amie. L’emmener au restaurant est certainement une idée bateau mais l’important est de se retrouver pour prendre du bon temps. » Mathieu, 35 ans

« C'est toujours l'occasion d'un bon restaurant en amoureux »

« Je n'aime pas la Saint-Valentin car je trouve un peu ridicule qu'il y ait un jour où l'on fête l'amour des couples. Je ne fais donc rien pour cette fête et ma copine non plus. Au moins, nous sommes d’accord sur ce point ! » Kevin, 24 ans

« Le 14 février, c'est pour moi le jour d'un symbole, l'occasion de...

Lire la suite de l'article sur Elle.fr

A lire aussi