Publicité

Sclérose en plaques : des chercheurs identifient 3 affections courantes qui pourraient aider au diagnostic

La sclérose en plaques (SEP) est une maladie auto-immune qui touche environ 120.000 personnes en France, dont 75% de femmes. Cette maladie affecte le système nerveux central et est plus souvent diagnostiquée chez les femmes de 25 à 35 ans. “Les symptômes sont variés et souvent invisibles comme une extrême fatigue, des problèmes de concentration et de mémoire, des troubles de la marche, etc”, explique le ministère de la Santé et de la Prévention. Une étude publiée en septembre dernier estimait que des troubles de la santé mentale pourraient aider à repérer la sclérose en plaques.

Plus récemment, des chercheurs de l'Université de la Sorbonne en France ont découvert que les personnes qui développent la sclérose en plaques (SEP) pourraient être plus susceptible de souffrir de certains troubles tels que la constipation, la dépression et les infections des voies urinaires cinq ans avant leur diagnostic. Les chercheurs tiennent toutefois à rassurer, “toutes les personnes présentant ces symptômes ne développeront pas la SEP”. Leurs résultats sont publiés dans la revue Neurology.

Pour en arriver à ces résultats, les chercheurs se sont basés sur un panel de 20.174 personnes nouvellement diagnostiquées de la sclérose en plaques. Puis, chacun des participants a été jumelé à trois personnes du même sexe et ayant le même âge. De plus, les données de santé des personnes ayant eu la SEP ont été comparées avec 30.477 personnes atteintes de la maladie de Crohn et 7.337 personnes atteintes de lupus. (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite