4 solutions naturelles pour lutter contre le mal des transports

Les rédacteurs de Yahoo Shopping s'engagent à sélectionner pour vous, de façon indépendante, de superbes produits à des prix très avantageux. Yahoo peut recevoir une commission si vous réalisez des achats à partir des liens sur cette page. Les prix et la disponibilité des produits sont ceux applicables au moment de la publication.

Touchant particulièrement les enfants entre 2 et 12 ans, le mal des transports peut toutefois survenir à tout âge (Photo : Getty Images)
Touchant particulièrement les enfants entre 2 et 12 ans, le mal des transports peut toutefois survenir à tout âge (Photo : Getty Images)

Le mal des transports n'est pas une fatalité et peut être combattu ou atténué naturellement, sans médicament. La preuve avec ces quatre méthodes, de la plus gourmande à la plus loufoque.

On le reconnaît ce roulis-boulis dans le fond de l'estomac, présage d'une tempête à venir au-dessus de la cuvette des toilettes. Souvent accompagné de sueurs froides, de vertiges, de nausées, annoncé par une hypersalivation caractéristique, le mal des transports est le fléau de plus de 3 millions de Français.

Que ce soit en avion, en voiture, en bateau ou en car, il saisit sans prévenir et peut faire vivre un véritable cauchemar tout au long du trajet. Les plus touchés ? Les enfants entre 2 et 12 ans et les femmes, particulièrement pendant la grossesse ou des règles douloureuses, selon le site médical Medisite. Mais tout le monde peut y être confronté, de manière ponctuelle ou systématique.

En cause, une réponse inadaptée du cerveau, confus par la différence entre ce que les yeux voient (un mouvement) et ce que le vestibule, responsable de l'équilibre, enregistre comme étant stable puisque le corps reste immobile. Ce message contraire empêche l'organisme de s'adapter au mouvement, ce qui le fait ainsi réagir. Complètement indépendant de notre volonté, le mal des transports n'est heureusement pas une fatalité et peut-être combattu par plusieurs solutions naturelles si vous souhaitez éviter les anti-vomitifs qui peuvent s'avérer dangereux pour la santé.

Le bracelet d'acupression

On l'enfile au poignet et on laisse les nausées sur le parking ou le ponton. Comment ça marche ? Ce n'est pas sorcier. Équipés d'un petit bouton, ces bracelets anti-nausée se basent sur la médecine chinoise. En appuyant sur le point P6 situé à l'intérieur du poignet, ils réduiraient de 89% les nausées liées au mal des transports.

Bracelets d'acupression anti-nausée
Bracelets d'acupression anti-nausée

6,90€ au lieu de 7,50€ sur Amazon

Pour qu'ils soient efficaces, il est conseillé d'en porter un à chaque poignet. Une fois enfilés, ils agissent en seulement quelques minutes (entre 2 et 5) et peuvent être portés durant tout le trajet, sans limite de temps. Si vous n'en avez pas sous la main, vous pouvez aussi presser vous-même ce point qui se situe sous l'index lorsque vous positionnez index, majeur et annulaire de l'autre main à partir de la pliure du poignet. C'est là que doit être placé le point de pression pour agir convenablement.

Les lunettes anti-cinétose

Si vous n'avez pas peur du ridicule, voici peut-être la solution la plus efficace pour lutter contre le mal des transports. Ces drôles de lunettes à 4 verres agissent directement sur la cause de la cinétose en resynchronisant les sens en seulement quelques minutes.

Lunettes contre le mal des transports
Lunettes contre le mal des transports

49€ sur Amazon

Imaginées en 2015 par deux frères du sud de la France, les Boarding Glasses contiennent un liquide bleu qui crée un horizon artificiel et supprime ainsi le conflit sensoriel responsable des nausées. Adoptées par plus de 50 000 personnes, elles sont efficaces à 94%.

Et parce qu'elles agissent en 10 minutes pour plusieurs heures d'efficacité, une seule paire peut être utilisée par toute la famille. Rassurant car elles ont tout de même un certain coût.

Le gingembre

Pour une utilisation plus gourmande, on mise sur le gingembre. L'amidon, les vitamines et le shogaol et le gingérol que contient cette racine épicée ont des effets antiémétiques et réduisent donc les nausées provoquées par le mal des transports.

On en grignote sous notre forme préférée, confit ou frais. On peut aussi le laisser infuser dans de l'eau avec du citron et du miel pour la siroter tout au long du trajet. Et si vraiment le goût est trop pénible, on mise sur les gélules ou la poudre de gingembre, qui serait la forme la plus efficace sous laquelle le consommer.

Poudre de gingembre
Poudre de gingembre

5,99€ sur Amazon

Le roll-on aux huiles essentielles

Maux de tête, anxiété, stress, insomnies... Des huiles essentielles, il en existe pour tous les petits tracas de la vie. Ce roll-on en renferme sept. Citron, gingembre frais, lavande vraie, menthe poivrée et marjolaine à coquille combinent leurs vertus pour lutter efficacement et de manière naturelle contre le mal des transports.

Sans colorant, sans conservateur, sans huiles minérales, il est composé d'ingrédients à 99,9% d'origine naturelle. Très pratique avec son petit format et son roll-on, il se glisse dans un sac, une poche ou la boîte à gants pour être dégainé à tous moments.

On l'applique en amont du voyage ou lorsque survient l'inconfort sur les tempes, le cou, à l'intérieur des poignets au niveau des veines et on respire profondément les arômes. Il s'utilise à partir de 3 ans et les utilisateurs s'en montrent très contents : "Super efficace contre les vomissements, alors que mon fils de 5 ans vomissait au bout de 10-15 minutes. Produit mis derrière les oreilles et sur les poignets 15 min avant et au moment du départ. Testé sur plusieurs trajets en car et en voiture. Je recommande sans hésiter."

Roller mal des transports Puressentiel
Roller mal des transports Puressentiel

6,45€ au lieu de 10,20€ sur Amazon

Quelques mesures de précaution peuvent également être prises en amont du voyage. Comme le fait de manger un vrai repas (pas trop lourd ni trop gras) avant de prendre la route, d'être convenablement reposé pour éviter la fatigue ou encore de se préserver du froid. C'est la fameuse règle des "3F", bien connue des marins, qui s'appliquera aussi à tous les autres moyens de transport.

Regarder : Carnet de Santé - Dr Christian Recchia : "Attention, les antivomitifs peuvent provoquer des AVC 10 à 12 jours après la prise"

Lire aussi :

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles