Coups de cutter, empoisonnement… : ce que l’on sait de l’affaire de l’homme soupçonné d’avoir tué et brûlé des chiens

ALAIN ROLLAND/ IMAGEBUZZ/ BESTIMAGE

La cruauté envers les animaux est toujours un acte impardonnable et incompréhensible. A ce sujet, l'affaire du couple de rappeurs ayant maltraité leur chiot de quatre mois avait ému l'opinion en novembre 2022 dernier. Plusieurs plaies et œdèmes visibles, des fractures du crâne qui le lui ont déformé, des fractures des doigts de ses pattes et des côtes avaient été retrouvés sur le corps de l'animal. Fervent défenseur de la cause animal, l'animateur Julien Courbet n'avait alors pas manqué d'exprimer sa révolte, notamment sur les réseaux sociaux. Il semblerait malheureusement que la férocité humaine soit difficile à supprimer. Le journal Ouest-France rapporte ainsi le 4 janvier 2022 qu'un homme va être jugé au tribunal de Versailles pour des soupçons de mutilation et de meurtre sur deux chiens, l'un d'eux lui appartenant et l'autre appartenant à sa compagne. Selon les informations recueillies par le journal, cet habitant de Gennevilliers sera jugé le 4 janvier 2022 pour "actes de cruauté".

Jugé en premier instance en juillet 2022, ce dernier avait "bénéficié d’une relaxe car les juges avaient considéré que la cause de la mort des chiens était inconnue." Il devra cette fois expliquer d'où proviennent les coups de cutter retrouvés sur les deux chiens de race American Bully, dont les cadavres avaient été trouvés dans un champ de Villepinte, en Seine-Saint-Denis. S'agissant du fait que les chiens ont été découverts calcinés, l'homme s'est défendu en disant qu'il souhaitait "éviter de (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite