Publicité

Taxe serre de jardin : faites ceci avant la fin du mois pour éviter de la payer en 2024

Les Français sont de plus en plus nombreux à être séduits par le jardinage et la culture des fruits et légumes. Que ce soit pour s’assurer de manger de bons produits, exempts de pesticides et autres perturbateurs endocriniens, pour réaliser des économies ou pour le simple plaisir de faire pousser ses propres récoltes, les potagers prennent de l’ampleur sur tout le territoire. Dans beaucoup de cas, il devient alors nécessaire de s’équiper d’une serre de jardin, afin de pouvoir cultiver une plus grande diversité de plantes et les protéger des intempéries. Malheureusement, les serres sont imposables et peuvent finir par vous coûter bien cher ! Découvrez comment échapper à cette taxe supplémentaire.

Taxe « serre de jardin » : son montant en 2024

La taxe « serre de jardin » fait partie de ce que l’on appelle la « taxe d’aménagement », elle-même comprise dans la taxe foncière. Cette taxe s’applique pour toute construction de petite taille, définie par le code de l’urbanisme comme tout bâtiment mesurant plus de 1,80 mètres de hauteur et ayant une surface supérieure à 5 m2. Cela peut donc concerner bon nombre de bâtisses extérieurs, comme un abri de jardin, une serre, ou encore un poulailler.

Comme beaucoup d’impôts, la taxe foncière n’a de cesse d’augmenter, avec une hausse record de 8 % en 2023 et atteins des sommes exorbitantes : pas moins de 1004 € / m2 pour la région parisienne et 886 € / m2 dans le reste de la France.

Taxe « serre de jardin » : l’astuce légale pour y échapper cette année

Avec une année marquée par l’inflation et une...Lire la suite sur Mon Jardin & ma maison