Verrues : comment les reconnaître ?

Istock - Jun

Un Français sur quatre a eu ou aura des verrues au cours de sa vie, selon Ameli Santé, la plateforme de l’Assurance maladie. Ces excroissances sont causées par une contamination de la peau par un virus de type papillomavirus humain (HPV). Le germe pénètre la peau au niveau d’une lésion qui rompt la barrière cutanée protectrice.

Les virus HPV sont contagieux. Ils peuvent se répandent sur la peau lorsque l’on gratte la zone où se situe la verrue. "Cette dissémination des virus sur la peau peut créer de nouvelles verrues par auto-contamination (…) Le virus peut aussi être transmis à une autre personne par contact cutané", explique Ameli Santé.

Les virus à l’origine des verrues peuvent également se propager sur des surfaces de contact comme le sol, les poignées de porte ou encore les outils. En cas de coupure ou d’écorchure, les germes présents sur ces zones contaminées pénètrent la peau abîmée.

Il existe différentes verrues de la peau qui ont leurs propres caractéristiques et peuvent atteindre différentes régions du corps. On distingue notamment deux sortes de verrues communes :

Des verrues plantaires peuvent également survenir sur la plante des pieds ainsi que sur les zones d’appui comme l’avant-pied et le talon. Deux sortes de verrues plantaires peuvent se former :

Le visage, le dos des mains et les membres sont plus susceptibles d’être touchés par des verrues planes. Elles se caractérisent par des petites surélévations mesurant un à cinq millimètres et sont généralement regroupées (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite