Affaire conclue - "Marchandes de poisson", "Blablabla", "On se croirait dans une volière" : les internautes irrités par les acheteuses de l'émission

·3 min de lecture

Tous les après-midi sur France 2, Affaire conclue réunit une belle communauté de fidèles. Et on peut en dire autant sur twitter, où les aficionados du programme aiment se réunir aux alentours de 16h. Mais ce lundi 14 mars, les habitués de l'émission ont tiré la sonnette d'alarme sur le réseau social à l'oiseau bleu : devenue selon eux bavarde et bruyante, l'émission qu'ils aimaient tant serait en train de baisser en qualité.

Capture écran France 2 direct/Affaire conclue
Capture écran France 2 direct/Affaire conclue

Ce lundi 14 mars 2022, Sophie Davant a accueilli de nouveaux vendeurs dans son émission quotidienne Affaire conclue. Ainsi, un certain Louison a apporté un grand et beau miroir triptyque du début XXème, Mireille est revenue sur le plateau pour proposer un poele à charbon des années 1930, tandis que Sébastien a souhaité vendre un jeu de bagatelle en bois d'hêtre. Estimé à 100 euros, ce dernier a finalement récolté plus du triple, - au terme d'un duel entre deux acheteurs-, à la plus grande surprise du maître-nageur de Loire-Atlantique, qui a raconté l'avoir trouvé au fond d'un jardin.

Mais l'objet qui a fait s'envoler les enchères aujourd'hui est sans conteste celui de Dominique, un philatéliste belge : l'homme originaire de Liège est en effet venu avec un cheval de course en bronze d'Antoine-Louis Barye. Un objet "pas très côté mais de belle qualité" et doté d'une très belle patine, estimé à 1500 euros en salle d'expertise. Un prix sur lequel se sont plutôt alignés les acheteurs, en proposant finalement à Dominique 1600 euros contre sa sculpture. Le vendeur, qui en espérait 2500 a accepté l'offre un peu à contre-cœur et s'est même rendu jusqu'au comptoir en marche-arrière. Un comportement qui a mi-amusé mi-exaspéré les twittos.

Mais la lassitude de ces derniers portait en priorité sur un autre élément : selon eux, l'équipe d'acheteurs du jour composée entre autres de Caroline Margeridon, Marie du Sordet, Bernard Dumeige, Diane Chatelet et Damien Tison, était inaudible. Selon les plaignants, les femmes de l'équipe seraient responsables de cette cacophonie en élevant le niveau sonore général. Dotées de personnalités fortes, les femmes acheteuses n'hésitent en effet pas à donner de la voix pour faire de bonnes affaires tout en plaisantant avec leurs confrères et les vendeurs.

En plus de cette observation, certains ont regretté que l'émission s'attarde de plus en plus sur les bavardages entre les membres de l'équipe, au détriment des objets. Les commentaires de Sophie Davant sont d'ailleurs régulièrement la cible de reproches de la part des twittos. Preuve que les téléspectateurs de l'émission sont avant tout des passionnés de brocante, désireux d'accroître leurs connaissances dans le domaine. Charge à la production de les contenter !

Vidéo. Découvrez le portrait de Sophie Davant

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles