Publicité

Affaire conclue - "Elle se la pète !", "Ridicule", "Elle joue l'experte !" : Sophie Davant évalue une peinture aux côtés du commissaire-priseur et exaspère les internautes

Dans
Dans "Affaire conclue", Sophie Davant s'est risquée à expertiser une oeuvre, ce qui a exaspéré de nombreux twittos. (Capture d'écran France 2)

Ce vendredi 13 mai a été un véritable jour de chance pour l'un des vendeurs apparaissant dans le second numéro d'"Affaire conclue", diffusé cet après-midi sur France 2. En salle des ventes, Leticia Blanco, Jérôme Lefranc, Damien Tison, Anne-Catherine Verwaerde et Gérald Watelet se sont battus pour un petit miroir en céramique, acheté en brocante pour 3 euros, signé François Lembo. Whitfield, le vendeur, a en effet réussi à vendre son miroir 1500 euros, estimé 200 euros auparavant ! Mais cet après-midi, les téléspectateurs ont pu découvrir les talents d'une potentielle nouvelle "experte" de l'émission. Aux côtés d'Enora Alix, Sophie Davant s'est en effet risquée à expertiser une peinture... ce qui a profondément exaspéré les téléspectateurs.

N'est pas expert qui veut. Ce vendredi 13 mai a visiblement porté chance à au moins un vendeur d'"Affaire conclue". Les téléspectateurs de France 2 ont ainsi pu assister à une belle bataille en salle des ventes autour d'un petit miroir signé François Lembo. Acheté à peine trois euros en brocante par Whitfield, le vendeur, l'objet en céramique a été estimé 200 euros... puis vendu 1500 euros. De quoi étonner Sophie Davant ! Auparavant, Lionel, 40 ans, en pleine reconversion professionnelle, est venu avec un meuble appartenant à ses arrière-grands-parents en vue d'un heureux événement : il s'apprête à devenir papa. Ce meuble, reconnaissable, d'époque Napoléon III, s'approprie plein de styles différents : des éléments qui rappellent l'époque Louis XVI, Louis XIV et une forme qui rappelle l'époque Louis XV. Estimé 300 euros, le meuble a finalement séduit Leticia Blanco pour 360 euros. De son côté, Sophie, grande amatrice de ski et de montagnes, est venue avec 16 affiches pédagogiques, héritées de sa belle-mère, décédée l'an dernier. Ce lot d'affiches date des années 1950. Après avoir rappelé le contexte historique de la publication de ces affiches, Harold Hessel, le commissaire-priseur de l'émission, a estimé ce lot pour une valeur de 100 euros. Une fois encore, c'est Leticia Blanco qui a fait une affaire conclue pour 120 euros, pour "compléter sa collection".

VIDEO - Découvrez la Minute de Sophie Davant

"Chacun son métier"

Mais la vente qui a fait l'objet du plus grand nombre de commentaires sur Twitter cet après-midi a été celle d'Axelle, une agent immobilier passionnée d'art, qui cherche un nouveau propriétaire à un tableau familial ancien, acheté par sa mère il y a trente ans, chez des antiquaires à Versailles. Rapidement, en salle d'expertise, une fois les présentations faites, Sophie Davant questionne Enora Alix, commissaire-priseur de l'émission : "Moi je vais vous dire Enora : quand on regarde un tableau, la première question qu'il faut se poser, c'est de savoir s'il est bien peint". "Est-ce que c'est bien peint ? Est-ce que tout fonctionne bien ou pas ? Pour savoir si c'est un petit maître qui l'a fait ou un artiste plus prestigieux..." lui répond l'experte. L'animatrice l'interrompt : "Moi je pencherais pour petit maître, même pas sûre qu'il soit maître".

"On ne veut pas être désagréables !" lance l'animatrice à la vendeuse, expliquant simplement qu'elle "applique la méthode" de la commissaire-priseur pour expertiser un tableau.

Cette expertise de Sophie Davant a visiblement exaspéré de nombreux twittos...

Estimée 300 euros, l'oeuvre a finalement été achetée par Damien Tison pour 350 euros.